Après Boulogne-sur-Mer, Béthune participe à l'opération

Leboncoin œuvre pour la redynamisation des centres-villes

Tout le monde connaît Leboncoin, ce site Internet devenu incontournable pour vendre ou acheter des objets d’occasion. Mais, depuis deux ans, l’entreprise œuvre également à la redynamisation des centres-villes dans les Hauts-de-France avec « Lebonplan ».

Leboncoin a créé un carnet d’offres de réductions avec les commerçants du centre-ville de Béthune. © ACT'STUDIO
ACT'STUDIO
Leboncoin, « Le 36 de Bacchus » et la municipalité ont invité les commerçants à la Fabrique de Béthune.

Le 27 septembre, Leboncoin a organisé, en partenariat avec l’association béthunoise « Le 36 de Bacchus » et la Ville de Béthune, une soirée réservée aux commerçants et forces économiques de la ville. L’occasion pour les équipes du site Internet d’évoquer « Lebonplan », le dispositif lancé à Béthune en début d’année et ayant pour but de redynamiser les commerces du centre-ville.

«Il y a deux ans, nous avons lancé une phase de tests sur la ville de Boulogne-sur-Mer. L’idée consistait à proposer aux commerçants un chéquier de réductions, de manière à fidéliser les clients ou en attirer des nouveaux», présente Caroline Grangié, responsable relations médias pour Leboncoin.

Face au succès remporté par l’opération, Leboncoin a décidé d’étendre ce dispositif à cinq autres villes des Hauts-de-France : Béthune, Lens, Roubaix, Saint-Omer, Dunkerque. «Les habitants des Hauts-de-France ont été les premiers à s’approprier le site du Boncoin, il existe ici une tradition de brocante, cela se ressent clairement dans le fonctionnement du site internet», poursuit-elle. 

Leboncoin, qui permet d’acquérir des objets d’occasion, est le cinquième site en France, juste derrière les majors américains. «Leboncoin est aussi un booster de business grâce au site des entreprises se développent. D’autres recrutent leurs collaborateurs…»

À l’heure où les consommateurs s’orientent vers un comportement plus écoresponsable, le site permet ainsi de donner une seconde vie aux objets, donc de faire un geste pour la planète et pour le pouvoir d’achat. «Notre site a aussi fortement contribué à recréer du lien social, c’est ce que nous voulons aujourd’hui faire dans les centres-villes», souligne Caroline Grangié. 

Leboncoin a créé un carnet d’offres de réductions avec les commerçants du centre-ville de Béthune. © ACT’STUDIO

Un chéquier de réductions

Dans le cadre de la responsabilité sociétale et environnementale, l’entreprise a souhaité proposer une action pour la redynamisation des villes moyennes, avec un programme à destination des habitants, des commerçants et des villes. «Lebonplan, c’est plus concrètement un carnet d’offres de réductions, créé main dans la main avec les commerçants du centre-ville pour proposer aux habitants de bénéficier de bons plans exclusifs», précise Valentin Mouronval, ambassadeur du programme sur la ville de Béthune. 

Gratuitement, sans aucune contrepartie, le site internet invite, tous les deux mois, les commerçants à proposer offres et réductions. «Ces offres sont éditées sous forme de chéquiers-avantages qui sont envoyés à 1 000 utilisateurs du site internet Leboncoin et mis à disposition dans les commerces participants», explique l’ambassadeur béthunois. 

Après un travail de présentation et de sensibilisation des commerçants, Lebonplan sélectionne ensuite les offres reçues, en fonction notamment de la période de l’année ou de la saison. Alors que l’opération est en train de trouver son rythme de croisière dans les villes pilotes des Hauts-de-France, Leboncoin souhaite essaimer dans d’autres villes de la région et proposer ce service à l’échelle nationale.

Soirée du commerce

De son côté, l’association « Le 36 de Bacchus » a profité de la soirée pour présenter ses premières actions et remercier les commerçants qui se mobilisent pour recréer une dynamique à Béthune. «Pour avancer et réussir, il ne faut pas s’enfermer, nous devons créer du lien», rappelle Alice Caron-Morival, présidente de l’association. 

L’association, qui regroupe des jeunes, des commerçants et les forces vives de la ville, a développé un programme de dix actions : «La municipalité est ouverte et nous laisse mettre des actions en place. En tant qu’acteurs du commerce, nous devons faire bouger les lignes et faire de la transversalité.» 

L’association a présenté à l’assemblée une vidéo présentant la dynamique béthunoise à travers les manifestations proposées pendant l’été, ainsi que le teaser d’un escape game qui se déroulera dans les rues de Béthune courant octobre.