De l’autre côté de la Manche

Healx : l’intelligence artificielle au service des personnes atteintes de maladies rares Après avoir réalisé un tour de table de 10 millions de dollars en juillet 2018, la jeune pousse britannique Healx procède à une levée de fonds de 56 millions de dollars. Menée auprès d’Atomico, Intel Capital, Global Brain, btov Partners, Balderton Capital, Amadeus […]

Healx : l’intelligence artificielle au service des personnes atteintes de maladies rares

Après avoir réalisé un tour de table de 10 millions de dollars en juillet 2018, la jeune pousse britannique Healx procède à une levée de fonds de 56 millions de dollars. Menée auprès d’Atomico, Intel Capital, Global Brain, btov Partners, Balderton Capital, Amadeus Capital Partners et Jonathan Milner, elle permettra à la structure de mettre à profit l’intelligence artificielle pour créer de nouveaux médicaments contre les maladies rares. Ces traitements seront mis à la disposition des patients dans les cliniques dans un délai de deux ans. Grâce à ce nouvel investissement, la société sera aussi en mesure d’accélérer le lancement de nouveaux essais cliniques. La start-up se focalise principalement sur les maladies génétiques, qui sont à l’origine de 80% des maladies rares.

Le Royaume-Uni ne bannira pas Huawei

Le Royaume-Uni ne bannira pas Huawei du marché de la 5G malgré les pressions exercées par les États-Unis. En effet, le Sunday Times du 27 octobre dernier a révélé que le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’apprête à autoriser officiellement Huawei à accéder au futur réseau 5G du pays, sans pour autant bénéficier d’un accès total. La firme chinoise pourra seulement accéder aux parties «non litigieuses» du réseau de cinquième génération britannique.

La fintech britannique Revolut élargit ses horizons

Fondée en 2015 à Londres par Nicolay Storonsky et Vlad Yatsenko, la société Revolut, qui propose des services financiers et bancaires, poursuit son développement. Elle vient d’annoncer son lancement officiel à Singapour où elle a déjà 30 000 clients. Actuellement, ces derniers ne peuvent profiter que des fonctionnalités de paiement de la néobanque. D’autre part, la société britannique vient de nouer un accord avec Mastercard, et ce, après avoir étendu son alliance avec Visa. Ces partenariats permettront à l’entreprise d’accélérer son internationalisation tout en promettant une arrivée prochaine aux États-Unis. Comptant 8 millions de prospects, Revolut vise 100 millions clients d’ici 2023.

Une nouvelle ligne de robots en phase de finalisation

Une société de robotique travaillant sur un projet de création d’humanoïdes à la pointe de la technologie cherche le visage de sa nouvelle ligne de robots. Ne voulant pas dévoiler son identité, cette dernière fait appel à l’entreprise britannique Geomiq pour trouver un visage «aimable et amical»… Pour ce faire, Geomiq a lancé un appel d’offres proposant 100 000 livres à la personne sélectionnée, soit 115 000 euros. La production, quant à elle, démarrera à partir de l’année prochaine.