Un nouvel entrepôt logistique pour le Port de Santes

Le 23 octobre dernier, Ports de Lille, entité gérée par la CCI Grand Lille, a inauguré de nouveaux entrepôts dans l’objectif de développer ses activités et de faire du Port de Santes, la plus vaste des douze entités Ports de Lille, une place logistique incontournable.

 

Réunis au sein du  bâtiment flambant neuf du Port de Santes, Philippe Hourdain, président de Ports de Lille et Denis Demailly, directeur général adjoint, ont inauguré la nouvelle infrastructure du plus vaste site géré par l’entité Ports de Lille. Un entrepôt logistique de 18 000 mètres carrés divisibles en trois cellules de 6 000 mètres carrés comprenant des bureaux dont deux sont toujours disponibles à la location. L’infrastructure est de taille : la hauteur libre représente environ 12 mètres et les quais sont équipés pour accueillir des camions éco-combi, trois fois plus longs, qui circulent déjà au Pays-Bas ou encore au Danemark. «Ce bâtiment représente l’avenir de notre région. Le Port de Santes est un fleuron que nous sommes fiers de porter, a déclaré Philippe Hourdain, président de Ports de Lille. Nous comptons investir car nous croyons au développement de la logistique du dernier kilomètre et au développement de la métropole. Il faut faire du Port de Santes, un hub logistique européen

A travers la création de ce nouvel entrepôt logistique, Ports de Lille compte également s’investir dans la construction durable. Le nouveau bâtiment a été construit afin de répondre à plusieurs normes environnementales à travers, par exemple, l’obtention de la qualité Breeam Very Good, standard de référence en matière de construction durable, une ICPE aux dernières normes. «Nous avons misé sur la flexibilité, explique Denis Demailly. Nous avons fait le choix de ne construire «que» 18 000 mètres carrés afin d’avoir un espace extensible et des bureaux atypiques dans lesquels le bien-être au travail est privilégié.» L’entrepôt comprend également du chauffage ainsi qu’un éclairage naturel. Une cellule est déjà occupée par l’entreprise DCDIS, spécialisée dans le conditionnement et le déconditionnement industriel. «Notre unité de production se situe à Seclin. Nous recherchions un bâtiment répondant aux dernières normes car nous stockons des produits alimentaires et pharmaceutiques. De par sa taille, cet entrepôt nous permet également d’augmenter nos capacités de stockage», explique Jean-Marie Dufurier, directeur de DCDIS.

Un investissement de 50 millions d’euros

Au total, Ports de Lille a investi près de 50 millions d’euros pour le développement de ses nouvelles infrastructures. En plus de ce nouvel entrepôt logistique, un bâtiment d’environ 42 000 mètres carrés est sorti de terre afin de stocker les produits de l’entreprise Roquette, basée à Lestrem. En service depuis la mi-octobre, il permet au groupe industriel de stocker ses produits et de développer ses transports grâce à une plate-forme multimodale de 3,5 hectares dont 400 mètres linéaires de quai et 3 x 445 mètres de voies ferrées destinée à être utilisée par le groupe Roquette mais également par les acteurs économiques du port. Encore en construction, le terminal à conteneurs, à vocation multimodale, devrait être livré d’ici la fin du mois de décembre 2019. Car l’objectif de la CCI est également de développer le transport fluvial : «nous avons augmenté le nombre de marchandises transportées par voie fluviale, détaille Denis Demailly, nous sommes, cette année, à plus d’1,8 million de tonnes transportées par voie d’eau pour un objectif de deux millions de tonnes en 2020. Nous y sommes presque.» A travers ces infrastructures, Ports de Lille compte faire de Santes une plateforme logistique de référence.