Cadeaux de fin d’année – Livres Musique

Depeche Mode En 1979, quatre jeunes musiciens inconnus – originaires de la ville nouvelle de Basildon, à l’est de Londres –, font irruption dans le paysage musical d’Outre-Manche et vont très vite se révéler comme les pionniers de la synthpop britannique. Car le groupe est repéré par l’agent de Soft Cell, signé sur le label […]

Depeche Mode

En 1979, quatre jeunes musiciens inconnus – originaires de la ville nouvelle de Basildon, à l’est de Londres –, font irruption dans le paysage musical d’Outre-Manche et vont très vite se révéler comme les pionniers de la synthpop britannique. Car le groupe est repéré par l’agent de Soft Cell, signé sur le label Mute Records en 1981 avant de connaître son premier succès en Europe en septembre de la même année avec «Just Can’t Get Enough». Ayant survécu au départ précoce de leur fondateur Vince Clarke, le combo – désormais composé de Dave Gahan, Martin Gore, Andrew Fletcher et Alan Wilder – connaît un succès grandissant jusqu’en 1990 avec l’album Violator avec les titres «Personal Jesus» ou «Enjoy the Silence». Les années 1990 seront chaotiques, traversées de doutes, de dépressions, de querelles intestines et de diverses addictions qui faillirent tuer le charismatique Dave Gahan. Depuis les premiers pas du groupe dans l’Essex jusqu’à leur 40e anniversaire, ce livre palpitant retrace l’extraordinaire trajectoire d’un phénomène musical planétaire.

Depeche Mode. Foi et dévotion de Ian Gittins (Editions Place des Victoires).

 

David Bowie

Journaliste musical durant près d’un quart de siècle, Jérôme Soligny n’a cessé d’écrire sur David Bowie tout en échangeant régulièrement avec lui. Au printemps 2016, quelques semaines après la mort de l’icône rock, il s’est attelé à une tâche herculéenne : raconter Bowie, le musicien, ses enregistrements et ses tournées, avec le concours de ceux qui ont participé à la création de son œuvre. Soit près de trois cents personnes – producteurs, instrumentistes, ingénieurs du son, mais aussi designers, photographes, ainsi que des musiciens qui l’ont influencé ou qu’il a influencés – qui témoignent du génie mais aussi de l’exigence d’un artiste unique. Des paroles contribuant à brosser un portrait au plus près de la personnalité de David Bowie, fidèle à l’homme de mots et de musique, du mélomane passé à l’acte qu’il a toujours humblement prétendu être jusqu’à la fin de sa vie. Un ouvrage essentiel pour les afficionados de cet artiste caméléon en recherche perpétuelle.

David Bowie. Rainbowman (1967-1980) de Jérôme Soligny. Préface de Tony Visconti (Editions Gallimard).

 

Electro

Superbe panorama de la musique électronique, cet ouvrage retrace son histoire, son imaginaire, ses innovations et ses correspondances avec les autres arts, analysant aussi les codes et cultures du mouvement électro. La dance music électronique, dont les genres fondateurs sont la house et la techno, est née il y a plus de trente ans à Chicago et Détroit grâce au talent de musiciens et DJ noirs américains. Accompagnant la révolution numérique et détrônant la culture rock, cette musique a ensuite conquis l’Europe par sa dimension politique et contre-culturelle. Outre des témoignages d’acteurs de la scène électro, plus de 250 images dévoilent les codes et les tribus des clubbeurs et raveurs, depuis le disco new-yorkais des seventies jusqu’au Berlin d’aujourd’hui, en passant par l’âge d’or des rave parties britanniques de la fin des années 1980.

Electro. De Kraftwerk à Daft Punk de Jean-Yves Leloup (Editions Textuel).