Ouverture prévue au premier semestre 2020

Garage, une réhabilitation industrielle ouverte sur la ville

Lieu à la fois public et privé, Garage sort des sentiers battus en mixant commerce, innovation, bureaux et fablab. Le tout à la place de l’ancienne concession Peugeot du boulevard Carnot à Lille. Christophe Levyfve, président du groupe de communication Netco, se lance un pari audacieux avec ce projet de 3 800 m2.

Une façade amovible, selon les événements.

Il décrit lui-même le projet comme «hybride» mais aussi, comme «un théâtre qui change de décor en fonction de ce qu’il s’y joue». Christophe Levyfve, à la tête du groupe Netco depuis sept ans – près de 300 salariés à Lille, Paris et Bruxelles – en est d’ailleurs le premier acteur puisque les 140 collaborateurs lillois se sont installés au «Garage» le 16 décembre dernier. «Nous sommes partis d’un constat : on gâche de l’espace dans un emplacement premium du Vieux-Lille (les anciens bureaux du groupe étaient situés rue d’Angleterre). Il n’y a jamais plus de deux tiers des effectifs dans les bureaux. Pourquoi ne pas créer le premier siège de société qui deviendrait un hôtel d’entreprises le week-end ?». Ce projet, imaginé avec le cabinet d’architectes Coldefy & Associés, est réparti sur trois niveaux (sous-sol, rez-de-chaussée et R +1). Il a notamment fallu imaginer ce nouveau lieu avec les contraintes d’un bâtiment d’ancienne génération, et qui plus est, un garage vieux de 85 ans. La rampe qui servait d’accès des véhicules au sous-sol servira ainsi à faire communiquer les deux niveaux et mènera à la future salle de sport. «On passe d’un lieu privé à un lieu public, d’exclusif à inclusif, de communautaire à populaire» poursuit Christophe Levyfve.

Une façade en verre amovible

Des bureaux, des ateliers de prototypage, de customisation, d’impression ou de production de petites séries, une offre de restauration et une boutique éphémère de près de 200 m2 – l’enseigne n’est pour l’instant pas encore communiquée –, Garage sera ouvert tous les jours, à la fois aux travailleurs et au grand public. Un m2 de bureau le lundi pourra ainsi devenir un m2 de restauration le soir. Si les salariés de Netco se sont installés tout récemment au premier étage, l’ensemble du lieu ouvrira courant du 1er semestre 2020. «On doit pouvoir vivre une expérience inédite, qu’il s’agisse de travailler, d’entreprendre, de faire du shopping ou de se restaurer.» Mais attention, Garage n’est pas un énième lieu de co-working : «Les personnes seront membres d’un club, il n’est ni exclusif ni fermé.  Je dirai plutôt que nous sommes les inventeurs du ‘co-selling’.»

« On passe d’un lieu privé à un lieu public »

Thomas Coldefy, architecte et gérant du cabinet éponyme et Christophe Levyfve, président de Netco Group.

100 emplois créés

Le président du groupe Netco annonce la création d’une centaine d’emplois directs ou indirects sur le projet, que ce soit au niveau de l’équipe animatrice du lieu, des régisseurs ou encore des salariés d’autres activités présentes sur le site. La prouesse architecturale réside surtout dans cette façade de 30 mètres de long et de 8 mètres de haut, entièrement amovible. «Nous avons voulu révéler l’âme de ce lieu industriel, avec une façade qui s’inscrit complètement dans la ville, en front de rue et que l’on pourra aménager en fonction de l’événement (exposition, inauguration de magasin… ndlr)» explique Thomas Coldefy. Cette façade d’un nouveau genre – les parois pourront pivoter et ouvrir une première partie du rez-de-chaussée en double hauteur sur l’espace public – a été travaillée avec le bureau d’études lillois Van Santen, spécialiste dans l’ingénierie des façades. Un patio de 200 m2 accueillera également une terrasse et un potager. Des usages démultipliés, un ancrage urbain : avec de telles promesses, Garage pourrait bientôt devenir un lieu emblématique des lillois.

Les 140 salariés du groupe Netco sont arrivés le 16 décembre dernier.