Grand Lille TV devient BFM Grand Lille

À partir du 3 février prochain, Grand Lille TV et Grand Littoral TV deviendront BFM Grand Lille et BFM Grand Littoral. Ces nouvelles marques entrent dans une stratégie menée par la chaîne d’information continue la plus regardée des Français : «BFM veut développer une offre locale. Puisque nous sommes la première région à avoir un […]

À partir du 3 février prochain, Grand Lille TV et Grand Littoral TV deviendront BFM Grand Lille et BFM Grand Littoral. Ces nouvelles marques entrent dans une stratégie menée par la chaîne d’information continue la plus regardée des Français : «BFM veut développer une offre locale. Puisque nous sommes la première région à avoir un chaîne de proximité axée sur l’information en continu depuis 10 ans, le partenariat semblait tout à fait naturel», estime Bruno Lecluse, fondateur de Grand Lille TV. «BFM Paris a été créée il y a trois ans ex nihilo. Aujourd’hui, nous sommes heureux de nous appuyer sur une chaîne déjà existante et bien installée», avoue Damien Bernet, directeur général d’Altice Média.

Cette association Grand Lille TV et BFM TV sera le signe d’une augmentation d’audience (400 000 téléspectateurs par semaine actuellement) mais aussi de moyens et de contenu. Sept à huit reporters vont être embauchés. L’équipe passera alors à 20 journalistes, «ce qui est une véritable force de frappe pour une chaîne locale», fait remarquer Vincent Ledoux.

BFM TV détient désormais 45% des actions de Grand Lille TV via la société Groupe News Participations. «Nous apportons notre savoir-faire mais nous ne sommes pas opérateurs», assure Damien Bernet. Le contenu de BFM Grand Lille pourra toutefois nourrir les plages horaires de la chaîne BFM TV nationale. À l’inverse, les événements sportifs qu’RMC Sport (chaîne appartenant à BFM TV) couvrira pourront être rediffusés sur BFM Grand Lille. «Nous restons sur le triptyque qui concerne la vie quotidienne du spectateur, c’est-à-dire Info-Traffic-Météo, avec la même intensité que sur la chaîne nationale, mais en version locale», précise-t-il.