Comité Grand Littoral

Le fer de lance de la solidarité économique

Le Comité Grand Littoral fédère sur la côte d’Opale douze clubs d’entreprises, soit quelques mille TPE-PME, avec un objectif : encourager le développement du territoire par l’entrepreneuriat, stimuler la création et l’essor d’entreprises numériques ou engagées dans l’économie digitale. Un défi à relever, qui donne l’opportunité aux acteurs économiques et de la formation de promouvoir le concept de l’entreprise accueillante et de bénéficier des atouts de la complémentarité des différents réseaux.

Christophe Dussaussoy CGL, Pierre Hardouin ULCO et Eric Lelieur Face, signent la charte de l'acteur engagé

Partis d’un constat que de nombreuses structures existent sur la Côte d’Opale avec des vocations différentes, à l’image de l’Université et de ses douze laboratoires de recherche, du réseau Entreprendre Côte d’Opale qui œuvre dans la création d’entreprise, du Centre des jeunes dirigeants (CJD) qui forme des chefs d’entreprises, de Face Côte d’Opale qui promeut l’engagement social ou encore du Calais Business Club davantage axé sur les affaires, quelques personnalités de la société civile ont décidé de chercher comment développer l’attractivité du territoire en créant une synergie entre toutes ces compétences et expertises. C’est en 2016 que l’idée de l’entreprise accueillante germe, suite à une visite chez leurs homologues bretons, à Vannes, fief du Breizh Lab (concept de mise à disposition gratuite d’espaces de travail au sein des entreprises).

L’entreprise accueillante

Christophe Dussaussoy, Jimmy Cointement, Rémy Empisse, parmi les membres fondateurs, bâtissent le concept de l’entreprise accueillante qui est une plateforme collaborative des entreprises du Grand Littoral qui regroupe trois programmes d’actions de développement économique : le CrossinLab (projets et liens opérationnels entre entrepreneurs, étudiants et chercheurs), le SpreadLab (concept innovant d’hébergement temporaire et gratuit dans les entreprises à destination des start’up), et le ShareLab (partage d’expériences de développement entre entrepreneurs). Le Comité Grand Littoral encourage également les projets portés par différentes associations. «C’est pourquoi il faut un bras armé pour financer les actions et soutenir les projets d’intérêt général», explique Jimmy Cointement. «Nous avons présenté notre projet à la Fondation Entreprendre qui a été séduite par le concept.» Le 1er janvier 2017, la Fondation territoriale Grand Littoral Côte d’Opale voit le jour, abritée par la Fondation Entreprendre.  Le Comité Grand Littoral devient la marque référente, Faidher la structure juridique.

Depuis deux ans, les actions s’enchaînent au sein de l’entreprise accueillante. Un premier bilan va permettre d’affiner le concept du sharelab qui doit s’adapter au territoire devenu en 2019 une communauté FrenchTech, de plus en plus impactée par l’effet start-up. Le 7 novembre dernier, le Comité Grand Littoral a reçu le soutien de la région Hauts-de-France pour son événement CrossinLab : «Université, booster d’innovation – c’est ici que ça se passe». Les axes des premières collaborations entre les entreprises et l’université ont été scellés et une charte de l’acteur engagé a été signée par bon nombre d’acteurs de la formation, d’entrepreneurs et d’institutionnels, laissant supposer que le développement du tissu économique et de l’emploi du littoral est désormais l’affaire de chacun.