Port de Dunkerque

Première pierre du futur entrepôt de Norfrigo

Le 22 novembre dernier, Norfrigo a procédé à la pose de la première pierre de son futur entrepôt frigorifique de 48 000 m3, qui sera situé dans la zone logistique du port de Dunkerque, à deux pas du terminal conteneurs. Mise en service prévue à l’été 2020.

«Si nous avons choisi Dunkerque pour implanter notre nouvelle unité d’entreposage frigorifique, c’est clairement parce qu’il est le port qui monte dans le Range nord, en particulier sur le trafic conteneurs. De nouvelles lignes ont été ouvertes, notamment vers la Chine, l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord. Or, ce sont des destinations qui intéressent nos clients tant pour leurs exportations que pour leurs importations. Ainsi, nous les accompagnons dans leur développement en leur évitant de trop gros coûts de traction des marchandises. Notre choix se justifie aussi dans le cadre du Brexit. En étant présent au port de Dunkerque, entre le terminal conteneurs et le poste d’inspection frontalier, nous offrons à nos clients britanniques et européens de meilleures conditions pour répondre aux nouvelles contraintes douanières et phytosanitaires qui vont s’imposer», a commenté Charles Vanappelghem, directeur de Norfrigo, lors de la cérémonie de pose de la première pierre, en présence d’Antoine Le Garrec, président de la branche «pêche et service» du groupe du même nom, et de Stanislas Lemor, président-directeur général du groupe STEF.

L’entreprise Norfrigo est détenue, depuis 2015, par le groupe familial boulonnais Le Garrec, spécialiste des produits de la mer (actionnaire majoritaire), et par le groupe STEF, leader européen de la logistique du froid. Elle dispose actuellement d’une capacité de stockage de 36 000 palettes répartie sur quatre sites dans la région boulonnaise. Le nouvel entrepôt dunkerquois, Norfrigo 10, aura, lui, une capacité de 48 000 m³, soit 10 400 palettes. Outre les raisons évoquées plus haut, il vient aussi répondre à la volonté de l’entreprise de prendre des parts de marché ailleurs que dans le seul secteur «produits de la mer», qui représente aujourd’hui 95% de ses activités, et d’étendre son secteur géographique. «Dunkerque est un port très fiable, qui n’a connu aucune grève depuis plus de 25 ans. Dans nos métiers du froid et de l’alimentaire, c’est un facteur très important qui a pesé dans notre décision», apprécie Charles Vanappelghem.

Stéphane Raison, président du directoire du Port de Dunkerque, s’est évidemment félicité de cette implantation qui vient conforter Dunkerque comme place forte, en France, dans le traitement des produits sous températures dirigées. «Norfrigo va accompagner la croissance de notre port et viendra étoffer notre offre logistique, indispensable pour accueillir les filières de produits périssables», a-t-il commenté.

L’implantation de cet entrepôt devrait permettre la création de 10 à 15 emplois directs. Elle n’est que la première marche d’un développement plus important puisque Norfrigo prévoit, à terme, son doublement.