Entretien avec Laurence Ville, directrice du développement à l’Association française des entreprises privées

«Des dirigeants parlent aux dirigeants…»

L’Afep, Association française des entreprises privées, organise, le 7 mars à Paris, la 3e édition du Top 2020. Ce rendez-vous des patrons pour la croissance propose des rencontres entre des dirigeants de PME et d’ETI de toute la France et les numéros un d’une quarantaine des plus grands groupes français. La transition énergétique sera le fil rouge 2020.

«L’Afep a pour ambition d’apporter des réponses pragmatiques propice à la croissance de toutes les entreprises», explique Laurence Ville, directrice du développement de l’Afep.

La Gazette : Pourquoi avoir créé cette manifestation et quels en sont les principaux objectifs ?

Laurence Ville : Il y a trois ans, quand nous avons lancé cette manifestation, de grands groupes souhaitaient afficher leur véritable engagement dans le développement de l’écosystème des PME et ETI de l’Hexagone et soutenir notre écosystème productif sur l’ensemble du territoire. Il y a une réelle volonté de renforcer les liens entre les grandes et les petites entreprises, d’où la création de ce rendez-vous.

L’occasion également de casser un peu l’image, parfois négative, des grands groupes ?

Les stéréotypes sont toujours bien ancrés, mais la quarantaine de dirigeants de grands groupes qui seront présents (à l’image de Vinci, L’Oréal, Total, Orange ou encore Saint-Gobain, Engie, Faurecia, Korian) bousculent complètement cette image souvent négative des entreprises du CAC 40 et des grands groupes qui ne sont pas à l’écoute des PME. Le Top 2020, ce sont des dirigeants qui parlent aux dirigeants. Les PME et ETI, qui participeront après étude de leurs dossiers de candidature (voir encadré), auront choisi quel dirigeant elles souhaitent rencontrer et non l’inverse. Les grands groupes ne sont pas ici pour faire leur marché.

«Il y a une réelle volonté de renforcer les liens entre les grands groupes et les petites entreprises»

Comment se déroule cette rencontre ?

Les rencontres du Top se déroulent selon un format speed dating, avec des entretiens de sept minutes en tête-à-tête pour discuter de projets concrets, partager des expériences et des idées de nature à ouvrir de nouvelles perspectives de développement et de croissance, aussi bien pour la PME que le grand groupe.

C’est la troisième édition de l’événement. Avez-vous des retours sur l’impact des précédentes sur les PME participantes ?

Nous avons réalisé un sondage par OpinionWay auprès des participants de 2018 et 2019 : 83% des PME présentes estiment que ce rendez-vous leur offre de réelles opportunités de développement ; 82% ont bénéficié d’un suivi dans le temps ; et plus de 50% d’entre elles ont développé une relation commerciale ou ont pu être mises en relation fructueuse avec d’autres entreprises.

C’est du gagnant-gagnant ?

Tout le monde s’y retrouve ! Les dirigeants de PME peuvent obtenir un retour sur leur stratégie de la part de leurs homologues de grands groupes. La rencontre est bénéfique, notamment sur des points comme le développement à l’international ou la validation de technologies nouvelles.

La transition écologique est le fil rouge cette année de votre événement. C’est dans l’air du temps ?
C’est surtout une nécessité, et ce thème illustre bien l’ambition de l’Afep. Face aux enjeux environnementaux, nous souhaitons particulièrement favoriser la participation à ce Top 2020 des PME engagées sur les sujets de la transition écologique. C’est une façon concrète et efficace d’accélérer l’émergence de solutions au profit de tous les acteurs. Nous participons au débat public avec l’ambition d’apporter des réponses pragmatiques en faveur du développement d’une économie française et européenne compétitive, inscrite dans les approches sociales et propice à la croissance de toutes les entreprises.

Le Top pourrait-il un jour se décliner en région ?

C’est un axe sur lequel nous travaillons. Et, pourquoi pas, un jour voir ce type de rencontres déclinées dans certaines régions de France…

 



Inscriptions jusqu’au 3 février

Dirigeants de PME ou d’ETI, vous souhaitez vous entretenir en privé avec le dirigeant d’un grand groupe français, histoire de développer votre activité et d’enclencher une nouvelle dynamique de croissance ? Participez au Top 2020 de l’Afep le 7 mars dans les locaux du Conseil économique, social et environnemental à Paris. Déposez votre dossier de candidature jusqu’au 3 février, via le site www.letop.io. 400 PME et ETI seront sélectionnées pour participer.

 



L’Afep à la loupe

Fondée en 1982, l’Afep regroupe aujourd’hui 113 grandes entreprises françaises. Mission affichée : contribuer à l’émergence d’un environnement favorable au développement de l’activité économique en France et en Europe. Les entreprises de l’Afep représentent 14% du PIB de la France, 13% des salariés du pays, 78% de la capitalisation boursière, et assument 19% des prélèvements obligatoires pesant sur les entreprises.