Centre de Développement des Eco-entreprises à Loos-en-Gohelle

Des formations dédiées aux métiers du bâtiment

Le Cd2e propose des formations aux acteurs de l’éco-transition dans les Hauts-de-France, qu’ils soient salariés de PME et grands groupes, ou élus de collectivités.

Florine WALLYN
Florine WALLYN
La formation chanvre a connu un réel coup d’accélérateur depuis quelques mois.

Une des missions du Cd2e consiste à dispenser de la formation, à destination des acteurs des secteurs balayés par le centre de développement des éco-entreprises. Cette activité de formation a connu une réelle accélération en 2014. «Nos formations s’adressent essentiellement aux professionnels, qui sont notre coeur de cible. Nous entendons par professionnels, toutes les entreprises petites, moyennes ou grandes, mais aussi les élus, les collectivités, les bailleurs sociaux», résume Sylvie Daenens, responsable formation.

Le Cd2e intervient également auprès des acteurs engagés, tels que les espaces Information énergie, la DREAL et pour faire simple, tous les acteurs qui vont graviter autour de leurs thématiques. D’une manière générale, le Cd2e n’intervient pas auprès des particuliers, sauf dans des cas bien précis. «Il nous arrive de former certains demandeurs d’emploi. On peut être un expert et se retrouver sans emploi, nous considérons dans ce cas qu’il s’agit de professionnels, ils peuvent donc avoir accès à nos formations», précise-t-elle. 

Le cas typique est par exemple, une entreprise du bâtiment qui souhaite se spécialiser, avoir une expertise dans un domaine ou encore faire monter en compétence ses salariés. «Certaines de nos formations permettent d’obtenir des habilitations particulières et  permettre aux entreprises de répondre à des marchés spécifiques». Le Cd2e est par exemple le relais régional de la RFCP (Réseau français de la construction paille).

Florine WALLYN
Pendant trois jours, les stagiaires appréhendent le chanvre, ses propriétés physique et apprennent à le mettre en oeuvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un programme complet

Organisme de formation agréé et référencé Datadock, le Cd2e propose différents parcours de formation en lien direct avec ses domaines d’expertise et bien évidemment lié à l’écotransition dans les Hauts-de-France. Rien que sur l’année 2019, le Cd2e a organisé 21 sessions de formation auprès de 151 professionnels. Le programme de l’année 2020 est encore en cours d’élaboration et s’écrit au fil de l’eau. Il est malgré tout d’ores et déjà assez complet et propose les formations les plus classiques que les professionnels attendent. Parmi ces formations, des sessions sur le Cycle de vie des matériaux, l’écoconstruction ou encore les énergies renouvelables. 

«Notre volonté est de répondre aux demandes et aux attentes du marché pour proposer les formations les plus pertinentes possible. Nous sommes sur un secteur de niche et faisons de la formation innovante, résume la responsable formation du Cd2e. Soit la formation est nécessaire, mais n’existe pas en région, dans ce cas elle est amenée en région. Soit, elle est issue d’une demande en fonction d’un marché, d’une évolution réglementaire, de projets qui vont se faire en région

Nouveauté pour l’année 2020, une série de formations dédiées à l’achat public durable. «Nous allons proposer quatre formations sur le sourcing achats, l’accès à la commande publique, le mémoire technique et la négociation.»

Formation chanvre

Lorsque Maisons et cités, dans le cadre de l’ERBM, met un coup d’accélérateur à la rénovation des anciens logements miniers, le Cd2e apparaît comme un élément essentiel dans la formation des salariés des entreprises qui interviennent sur les logements. «Nous proposions déjà depuis quelques années, la formation sur le béton de chanvre, à raison d’une session tous les ans ou tous les deux ans, en fonction de la demande. Le marché de l’ERBM et l’implication de Maisons et cités sur la thématique de l’isolation au béton de chanvre a augmenté l’appétence pour ces formations. Les artisans ont bien compris que s’ils ne se formaient pas, ils ne pourraient pas accéder à ces marchés», indique Sylvie Daenens.

Une première session de formation était programmée, elle avait lieu fin novembre sur Lillers. Une seconde vient d’être organisée fin janvier. «Nous travaillons actuellement avec construire en chanvre, à la coécriture d’un module de formation pour les maîtres d’oeuvre», conclut la responsable formations. La formation se déroule sur deux ou trois jours consécutifs, les stagiaires apprennent d’abord les fondamentaux du chanvre, pour découvrir comment vit le matériau et ses caractéristiques. La troisième journée est dédiée à la mise en oeuvre d’enduit de béton de chanvre et projection. 

Le programme complet des formations dispensées par le Cd2e est disponible dans la section nos services sur le site internet www.cd2e.com.