Le parc Washington à Béthune confirme son attractivité

Deux nouveaux bâtiments et trois implantations

Promoteur immobilier, BECI investit sur le parc d’activités Washington situé à Béthune. L’entreprise vient, en effet, de livrer un bâtiment industriel occupé par deux locataires. La construction d’un deuxième édifice est engagée et elle devrait être achevée pour cet été.

Les entreprises Louis Spriet et Rexel ont rejoint le premier bâtiment. Dalkia intégrera le second.

 

Le groupe familial BECI est très investi en région Hauts-de-France et il a récemment porté son attention sur le parc d’activités Washington à Béthune. Géré par la communauté d’agglomération de Béthune-Bruay Artois-Lys romane, cet espace économique s’étend sur 130 hectares sur lequel sont recensés pas moins d’une cinquantaine d’entreprises, représentant 2 500 emplois. La zone industrielle jouit d’une attractivité indéniable, qui s’explique par une position géographique centrale, une desserte routière et autoroutière intéressante. Le dynamisme de la zone réside aussi dans la présence en son sein d’un port fluvial. Géré par la CCI de l’Artois, il se situe, avec ses 330 mètres de quai, sur l’axe fluvial Dunkerque, Lille, Anvers, Rotterdam, et il ne cesse de se développer.

Il y a plusieurs mois, la société BECI a engagé, sur le parc d’activités Washington, un chantier visant à édifier un bâtiment de 1 280 m². Ce dernier est occupé à parts égales par deux locataires : la société Louis Spriet, qui évolue dans le domaine du sanitaire, et Rexel, spécialisée dans l’électricité.

Dalkia s’installera dans quelques mois

L’inauguration des nouveaux locaux s’est déroulée le 12 décembre dernier. Les deux entreprises ont affiché la volonté de relocaliser leurs activités sur Béthune afin de poursuivre leur développement.

Le promoteur dunkerquois travaille sur la construction d’un bâtiment jumeau, juste à côté du premier. Le chantier de celui-ci a débuté depuis quelques mois. «Les deux édifices sont identiques. Il y aura une petite différence : celui en construction sera doté d’un étage qui offrira une surface supplémentaire de 320 m²», explique Maxime Ribeaucourt, chargé d’affaires pour le compte de BECI.

Outre une grosse capacité de stockage, cette infrastructure sera équipée de 640 m² de bureaux et laboratoires. Le nom des futurs occupants est déjà connu puisqu’il s’agit de la société Dalkia, qui va y installer une vingtaine de personnes. Au total, ces trois implantations représentent une centaine d’emplois.

L’entreprise Dalkia travaille actuellement sur Béthune sur un projet innovant lié à l’énergie verte. En effet, Dalkia va réaliser dans la cité artésienne une chaufferie et une centrale de cogénération (qui produira de l’électricité), fonctionnant au gaz de mine. Cet équipement sera alimenté à 88% par de l’énergie locale et renouvelable, et il fournira de la chaleur à un équivalent de 6 900 logements.