F collective, premier podcast lillois dédié à l’entrepreneuriat féminin

Et si les girl boss prenaient le pouvoir ?

Lancé il y a tout juste un an, F collective, 1er podcast lillois dédié aux girlboss, prend de l’ampleur. Son initiatrice, Sandra Scannella ambitionne, pour cette année 2020, de créer un club dédié aux femmes dirigeantes des Hauts-de-France, à la fois apporteur d’affaires et synonyme de partage d’expérience.

Sandra Scannella a installé son espace de travail chez Now Coworking, à la CCI Grand-Lille.

Nouveau média plébiscité par de nombreux Français, le podcast séduit 3,4 millions de personnes, au moins une fois par semaine. La dernière étude du CSA montre qu’au même titre que l’écoute de la radio, le podcast est entré dans les habitudes pour 74% des auditeurs, et que 60% d’entre eux estiment en écouter de plus en plus. Près de trois auditeurs sur quatre se disent prêts à payer pour accéder à des podcasts. Surfant sur cette tendance, Sandra Scannella lance en décembre 2018, F collective. «L’année de mes 30 ans, j’ai eu une grosse remise en question. J’avais déjà beaucoup changé d’entreprises dans mon parcours professionnel et comme beaucoup, je voulais trouver un sens dans ce que je faisais. La place de la femme résonnait déjà beaucoup en moi», se rappelle la diplômée d’ISCOM Paris, originaire de Grenoble et venue dans le Nord pour suivre son conjoint. S’inspirant des modèles américains où des espaces de coworking 100% féminins commencent à devenir un vrai phénomène de mode, Sandra Scannella commence par organiser des événements, qui ont naturellement découlé sur un podcast. «J’ai rencontré beaucoup de femmes entrepreneures pour échanger sur leurs expériences, j’ai commencé à les enregistrer et je me suis ensuite équipée, en me formant sur le tas.» Sur une durée d’une heure, l’intervenante – dont le business, pour l’instant, est implanté à Lille – partage ses coups de cœur, ses difficultés, ses conseils business… Parmi lesquelles Charlotte Carrier de Chicon Pressé, Elise et Sylvana du Banana Café, Marie Luna de L’Impertinente.

Une communauté déjà fidèle

En décembre 2018, Sandra Scannella fait déplacer une soixantaine de dirigeantes sur son événement de lancement, intitulé «What would Beyoncé do», s’inspirant du girl power de la star américaine. Un élément déclencheur de la création de sa communauté : son podcast a plus de 20 000 écoutes à son actif et F collective se place à la 60ème place dans le top 100 des meilleurs podcasts français (catégorie business). Atelier en développement personnel, «aller au-delà de ses croyances limitantes»… Sandra Scannella organise deux ateliers professionnels par mois et espère faire essaimer son projet à d’autres villes de France. «J’aimerais dupliquer le ‘What would Beyoncé do’ à Paris, Lyon, Bordeaux ou Marseille. Pour 2020, je mise aussi beaucoup sur le réseautage pour que les femmes fassent du business entre elles. J’ai dans l’idée d’imaginer un club business, duplicable dans d’autres régions» explique-t-elle.

« J’ai rencontré beaucoup de femmes entrepreneures pour échanger sur leurs expériences, j’ai commencé à les enregistrer et je me suis ensuite équipée, en me formant sur le tas »