« Histoire de la violence » à Bruxelles

Adapté à la scène par Thomas Ostermeier, le roman d’Édouard Louis s’ouvre alors qu’Édouard rencontre Reda, jeune et beau kabyle, lors de l’hiver 2012. Il l’invite chez lui et passent une nuit passionnée. Avant que l’histoire ne vire au cauchemar lorsque Reda bascule dans la violence, s’en prend à Édouard et tente de l’étrangler… Le […]

© Arno Declair

Adapté à la scène par Thomas Ostermeier, le roman d’Édouard Louis s’ouvre alors qu’Édouard rencontre Reda, jeune et beau kabyle, lors de l’hiver 2012. Il l’invite chez lui et passent une nuit passionnée. Avant que l’histoire ne vire au cauchemar lorsque Reda bascule dans la violence, s’en prend à Édouard et tente de l’étrangler… Le metteur en scène allemand, en collaboration avec l’auteur, s’approprie ici le deuxième roman autobiographique d’Édouard Louis, conservant notamment la structure littéraire mais enrichie d’une mise en abyme grâce à des images capturées par les portables des acteurs. Ces projections s’insèrent au cœur d’un plateau épuré figurant tout à la fois l’appartement, l’hôpital, le commissariat, la rue et l’appartement de la sœur d’Édouard. Ainsi, Thomas Ostermeier traduit visuellement les thématiques à l’œuvre comme le déferlement de rage et de souffrance ; la violence et l’homophobie sociale ; le racisme subi par Reda ou les racines du mal. Un spectacle dans la lignée des créations les plus abouties du directeur de la Schaubühne de Berlin.

© Arno Declair

Représentations du 22 au 25 janvier à 20h15, le 26 janvier à 15h au Théâtre National de Belgique, 111 boulevard Emile Jacqmain à Bruxelles. Renseignements et réservations au 00 32 22 03 53 03 ou sur www.theatrenational.be