« Le Misanthrope » à Dunkerque

Signé Rodolphe Dana, chef de troupe du collectif Les Possédés, cette version décalée du célèbre chef-d’œuvre de Molière passe de la comédie au tragique, de l’humour à la gravité des sentiments avec une virtuosité gourmande. Dans une société oisive gonflée d’elle-même où règnent l’hypocrisie et la médisance, Alceste choisit la sincérité absolue au risque de […]

© Jean-Louis Fernandez

Signé Rodolphe Dana, chef de troupe du collectif Les Possédés, cette version décalée du célèbre chef-d’œuvre de Molière passe de la comédie au tragique, de l’humour à la gravité des sentiments avec une virtuosité gourmande. Dans une société oisive gonflée d’elle-même où règnent l’hypocrisie et la médisance, Alceste choisit la sincérité absolue au risque de perdre la délicieuse mais frivole Célimène. Jusqu’où son inaltérable franchise peut-elle le conduire ? Soulignant la farce qui se joue, et dont Alceste est la fois l’instigateur et le dindon, le metteur en scène dévoile la noirceur burlesque de la pièce. Affublés de costumes ridicules dessinant la bouffonnerie des personnages, les sept comédiens déploient un jeu incarné qui électrise un plateau épuré orné de quelques rideaux rouges et des lustres sur pieds. Se réservant le rôle-titre, Rodolphe Dana compose un Alceste hypersensible, féroce et drôle. Philinte est interprété par l’épatant Maxence Tual, l’un des piliers du collectif Les Chiens de Navarre, tandis qu’Émilie Lafarge incarne une Célimène vénéneuse à souhait. Des interprètes au jeu détonant au service d’une comédie féroce, puissante et tragique.

© Jean-Louis Fernandez

Représentations le 21 janvier à 20h et le 22 janvier à 19h au Bateau Feu, place du Général-De-Gaulle à Dunkerque. Renseignements et réservations au 03 28 51 40 40 ou sur www.lebateaufeu.com