« On est sauvage comme on peut » à Bruxelles

Première création du Collectif Greta Koetz, On est sauvage comme on peut s’articule autour d’un repas entre amis organisé par Léa qui espère passer un moment convivial. Car Thomas, son compagnon, est en dépression. Voilà des mois qu’il ne fréquente plus le bureau. Alors l’idée d’accueillir son collègue Antoine, sa femme Marie et un troisième […]

© Dominique Houcmant

Première création du Collectif Greta Koetz, On est sauvage comme on peut s’articule autour d’un repas entre amis organisé par Léa qui espère passer un moment convivial. Car Thomas, son compagnon, est en dépression. Voilà des mois qu’il ne fréquente plus le bureau. Alors l’idée d’accueillir son collègue Antoine, sa femme Marie et un troisième comparse, Sami, est plutôt réjouissante. Mais le dîner prend des allures effrayantes quand, épuisant les discussions superficielles, Thomas fait une demande aussi terrible qu’incongrue, plongeant ces retrouvailles dans un abîme de folie… Oscillant du réalisme à la farce, de l’humour absurde à la férocité avant de glisser vers le drame, ce spectacle explore les tensions traversant un repas et les prises de pouvoir qui l’alimentent. Qui ne s’est pas un jour retrouvé attablé avec l’étrange sensation de se sentir piégé, contraint d’endurer une interminable soirée aux accents de solitude et de conventions respectées ? De cette situation banale, le collectif belge signe un spectacle inventif, d’une justesse bluffante.

© Dominique Houcmant

Représentations jusqu’au 1er février au Théâtre National de Belgique, 111 boulevard Emile Jacqmain à Bruxelles. Renseignements et réservations au 00 32 22 03 53 03 ou sur www.theatrenational.be