Filière légumes : un accord pour revaloriser les prix

Un accord de revalorisation des prix destiné à financer la hausse du revenu agricole et la transition écologique a été signé entre le groupe Bonduelle, OPLVert et OPLINord – qui regroupent des producteurs de légumes de la région. Une première pour la filière légumes qui vise à pérenniser la filière. «Depuis dix ans, nos organisations […]

Jean-Christophe Sibileau, CEO de Bonduelle Europe Long Life.
Jean-Christophe Sibileau, CEO de Bonduelle Europe Long Life.

Un accord de revalorisation des prix destiné à financer la hausse du revenu agricole et la transition écologique a été signé entre le groupe Bonduelle, OPLVert et OPLINord – qui regroupent des producteurs de légumes de la région. Une première pour la filière légumes qui vise à pérenniser la filière. «Depuis dix ans, nos organisations travaillent à faire évoluer leurs techniques culturales pour développer une agriculture durable qui répond à une demande sociétale. Ces pratiques génèrent des coûts et des investissements importants. Or, aujourd’hui, la valorisation des produits finis ne nous permet plus de financer ces nouveaux coûts», a indiqué par voie de presse le président d’OPLVert, Éric Legras. De son côté, Bonduelle, qui soutient depuis quelques années déjà les revenus à l’hectare de ses partenaires producteurs des Hauts-de-France et privilégie le développement de cultures agro-écologiques alternatives, incite l’ensemble de la filière à se mobiliser. Comme l’a expliqué Jean-Christophe Sibileau, general manager Europe du groupe Bonduelle, «il est impératif de concentrer nos efforts pour que les producteurs puissent bénéficier plus justement du fruit de leur travail à travers un ruissellement de valeur au long de la filière». Cette revalorisation des prix à l’hectare devrait permettre «de financer l’accélération de la mise en place de pratiques culturales alternatives» et de les rémunérer au juste prix, avec un prix acceptable pour le consommateur.