La région maintient sa position de leader logistique

Bilan satisfaisant pour Arthur Loyd Logistique qui affiche un marché locatif de 3,2 millions de mètres carrés commercialisés et un record de l’investissement à 4,8 milliards d’euros en France (+78%). Il s’agit du deuxième meilleur exercice de la décennie pour l’immobilier logistique en France. Un résultat tout de même tempéré par Didier Terrier, directeur général d’Arthur […]

Bilan satisfaisant pour Arthur Loyd Logistique qui affiche un marché locatif de 3,2 millions de mètres carrés commercialisés et un record de l’investissement à 4,8 milliards d’euros en France (+78%). Il s’agit du deuxième meilleur exercice de la décennie pour l’immobilier logistique en France. Un résultat tout de même tempéré par Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique : « Si la demande placée a atteint des niveaux sans précédent dans les Hauts-de-France et les pôles extérieurs de la dorsale, qui drainent à eux deux 65% des volumes placés, elle n’en reste pas moins en repli dans trois des marchés historiques français. » L’Île-de-France, avec ses 711 000 m2 placés, perd ainsi sa place de leader au bénéfice de la région, alors que les zones lyonnaises et marseillaises subissent un repli de l’ordre de 40%. Les transactions XXL tirent l’essentiel du chiffre dans la région, avec notamment JJA à Flixecourt (Somme) pour 98 000 m2, mais aussi Denjean ou Log’S avec des opérations clés en main pour un total de 553 000 m2. Selon Didier Terrier, le potentiel de développement de surfaces logistiques dans la métropole lilloise demeure stable, à 6,9 millions de mètres carrés. Cependant, on observe un dynamisme croissant en dehors de la MEL, avec plus de 40% de la demande placée.