Au Touquet, la bonne santé de Perard Traditions

Perard Traditions prépare sa 20e saison

Le restaurateur Perard Traditions prépare la belle saison. Deux ans après sa rénovation, son activité reste en hausse. Visite.

« Le restaurant du Touquet peut acceuillir jusque 220 personnes ». Crédit MR Aletheia Press
Une partie de l’équipe du restaurant Perard Traditions au Touquet. (Crédit MR Aletheia Press)

La soupe de poisson Perard est un produit qui flaire bon la réussite, au point de s’exporter… En 1963, un restaurant est créé, une véritable vitrine pour les produits de la mer, notamment la fameuse soupe que commercialise l’année suivante Serge Perard. Le restaurant reste familial jusqu’en 2001. Éric Forget, un ex-restaurateur, l’acquiert 20 ans plus tard. La deuxième génération est aux commandes avec Estelle Forget, gérante et fille de l’actionnaire.

Avec plus de 50 salariés en 2019, elle pilote les salles, la vente directe, gère le bar à huître… Plus qu’un restaurant, cette PME locale s’appuie sur deux salles qui peuvent accueillir jusque 220 personnes. Le restaurant a transformé sa terrasse en grande verrière : «Le Grill de Perard» peut accueillir 80 personnes… et on s’y dispute les places.

Une affaire qui tourne

La PME gastronomique du Touquet emploie 15 serveurs, avec le renfort de 5 autres en été. En cuisine, pas moins de 16 personnes s’activent. Dans la brigade, 4 pâtissiers s’affairent. À l’entrée, côté poissonnerie, ce sont 15 personnes qui officient. La gérante le reconnaît cependant : «Il y a un turn-over important dans l’hôtellerie et la restauration.» Elle-même issue de l’école hôtelière du Touquet, elle gère aujourd’hui une affaire qui pèse 3,3 millions d’euros de chiffre d’affaires et près de 200 000 euros de résultats pour les derniers chiffres disponibles (2015).