Vers 100% de matières premières régénérées

Plus que jamais Thomsen mise sur une croissance verte

Intégrée en mars 2016 au groupe Modiform, la société Thomsen est l’un des leaders dans la fabrication de pots à destination des horticulteurs. Elle mise plus que jamais sur les matières premières recyclées et recyclables pour consolider son chiffre d’affaires.

Spécialisée dans la fabrication de pots à destination des horticulteurs, la société Thomsen s’est implantée dans un nouveau bâtiment à Wormhout en 2017 pour satisfaire à sa croissance.

Depuis sa création en 1995 à Boeschèpe, Thomsen fabrique des pots en plastique, de diverses tailles et couleurs, destinés aux professionnels de l’horticulture. L’entreprise, qui s’est implantée en 2017 dans un nouveau bâtiment à Wormhout afin de satisfaire à sa croissance, est aujourd’hui un acteur majeur du marché en tant que producteur par injection. Un savoir-faire et une expertise qui ont séduit les dirigeants du hollandais Modiform, spécialisé sur ce marché dans la production de matériaux d’emballage. «C’était l’opportunité d’intégrer un nouveau savoir-faire dans le groupe, sans supprimer d’emplois, et de créer des synergies entre Thomsen et Modiform», explique Roland Bodson, directeur de l’usine.

« Une majeure partie de notre production est produite à base de matières recyclées et recyclables. L’objectif est d’atteindre 100% de la production »

Recyclés et recyclables

Le site de Wormhout emploie à ce jour 40 salariés. Une usine qui tourne 24 heures sur 24 et ne ferme ses portes que quelques jours dans l’année. Sa force ? «La principale difficulté dans la production de pots en plastique, ce sont les trous dans le fond du produit. C’est plus facile à dire qu’à faire ! Si l’un des trous reste fermé, la plante n’aura pas la quantité d’eau nécessaire et l’horticulteur n’aura pas la régularité attendue dans sa production.» Désormais, sous l’impulsion de la politique environnementale initiée par le groupe Modiform, la production de l’usine Thomsen se veut davantage vertueuse et respectueuse de la planète par l’utilisation de matières premières régénérées. «Une majeure partie de notre production est produite à base de matières recyclées et recyclables, poursuit Roland Bodson. L’objectif est d’atteindre 100% de la production, mais ce n’est pas possible pour le moment sur les pots dédiés aux orchidées. Les racines de la plante ayant besoin de lumière, à l’inverse de la plupart des espèces, sa culture impose des pots entièrement transparents que nous ne pouvons aujourd’hui fabriquer avec des matières premières régénérées.» Le savoir-faire de l’usine Thomsen lui permet toutefois de réaliser des pots en plastique quasiment transparents, qui pourraient à terme être acceptés par les professionnels de l’horticulture.

2020, fin de l’intégration

Quatre années se sont écoulées depuis l’acquisition de l’entreprise nordiste par le groupe hollandais. Et 2020 devrait clôturer le processus d’intégration de Thomsen au sein du groupe Modiform. «L’intégration du commerce et de la logistique s’est achevée en 2019 avec, notamment, la centralisation des stocks sur les entrepôts du groupe. La dernière phase réside dans l’intégration de la production de l’usine de Wormhout dans le système de gestion (SAP) du groupe.» À suivre…