Édition 2020 de Numériqu’elles au Louvre-Lens Vallée

À la découverte des métiers du numérique

La région Hauts-de-France fait, depuis cinq ans, la promotion des métiers du numérique auprès des collégiennes et lycéennes dans le cadre de rencontres organisées au coeur des territoires. L’édition 2020 a eu lieu au Louvre-Lens Vallée, au coeur de l’écosystème dédié à la culture et au numérique.

ACT'STUDIO
150 collégiennes et lycéennes ont découvert la diversité des métiers du numérique.

À l’échelle nationale, seulement 15% des jeunes femmes qui suivent des études supérieures s’orientent vers les métiers du numérique. Un chiffre très faible par rapport au nombre d’emplois générés par la grande diversité des métiers proposés par les start-up et autres pépites du monde de la hightech. 

Pourtant, en Hauts-de-France, chaque année, 3 000 emplois numériques ne trouvent pas preneurs. Il y a donc un enjeu économique urgent à rétablir la parité entre hommes et femmes dans ces métiers en tension 

Face à ce constat, la Région, qui enregistre les mêmes statistiques qu’au niveau national, prend le problème à bras-le-corps en mettant en place des actions ponctuelles de sensibilisation à destination des collégiennes et lycéennes. «Numériqu’elles (a) pour but de faire découvrir aux collégiennes et lycéennes les métiers du numérique et de l’informatique à travers des ateliers pratiques, des témoignages, des stages de découverte. L’objectif est aussi de leur montrer la diversité des métiers, leur prouver qu’ils sont accessibles», explique Alexandre Desrousseaux, conseiller technique à la mission Transition numérique de la Région des Hauts-de-France.

Lancée en 2015 par le CORIF (Conseil Recherche Ingénierie Formation pour l’égalité femmes – hommes) et IBM, l’opération est organisée une fois par an. Après les éditions de Lille, d’Amiens et de Maubeuge, c’est l’incubateur du cluster Louvre-Lens Vallée qui a reçu l’édition 2020. «Cette année, nous accueillons 150 élèves des établissements de l’arrondissement de Lens dans un lieu emblématique du développement des métiers du numérique», a précisé Pascal Mammone, président de l’Université d’Artois. 

Au programme de cette édition 2020, douze stands avec des démonstrations de réalité virtuelle, atelier de coding, initiation à la programmation robotique, découverte d’une tirelire connectée, texte des applications avec AXA… 

ACT'STUDIO
Depuis la mise en place de l’opération Numériqu’elles, de plus en plus de femmes se dirigent vers le numérique.

Changement de regard

Au début des années 1980, les métiers de l’informatique employaient 30% de femmes. Dans le même temps, la société a masculinisé l’ordinateur et l’utilisation des outils numériques. «Pendant cette décennie, les publicités montraient des hommes utilisant les ordinateurs et non des femmes», résume Maleka Dilmi, responsable partenariat et consultante au sein du CORIF.

Mais depuis la mise en place de l’opération Numériqu’elles, les lignes évoluent, les regards changent et de plus en plus de jeunes femmes se dirigent vers les filières du numérique. D’autant que les femmes réussissent parfois mieux dans les études que les hommes, obtiennent plus de mentions, démontrant qu’elles ont autant de capacités que les hommes… 

ACT'STUDIO
150 collégiennes et lycéennes ont découvert la diversité des métiers du numérique.

De plus, au-delà du défi sociétal de la parité, à l’heure où les entreprises ont des besoins croissants en compétences, l’opération apparaît comme une solution.