La concertation climat en région

«Construire avec les habitants»

Dernièrement, la Région a organisé au lycée Jacques Le Caron à Arras son premier rendez-vous de la concertation climat auprès des habitants, plus particulièrement des jeunes.

Guislain Cambier, conseiller régional en charge de la transition climatique, a animé les réunions.

L’objectif est de faire émerger les idées du terrain, de définir des solutions concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique et d’améliorer la qualité de vie en région. Ces rendez-vous organisés par la Région auprès des habitants se déroulent en deux temps : un temps d’échanges avec les lycéens dans l’après-midi et une réunion ouverte au public en soirée.

«Dans les Hauts-de-France, on manque d’eau pour remplir les nappes phréatiques», a rappelé Guislain Cambier, conseiller régional en charge de la transition climatique. Il poursuit : «Le réchauffement climatique est déjà une réalité ici. En 50 ans, on a connu une hausse de plus de 2 degrés à Lille. À Saint-Quentin, le nombre de jours de pluie a énormément augmenté alors qu’à Boulogne-sur-Mer, le nombre de jours de gel a fortement baissé. Cela entraîne des conséquences sur la biodiversité, mais aussi sur des activités humaines comme l’agriculture. Les changements climatiques vont s’accentuer en 2030-2040. Ce sont donc les jeunes générations qui vont devoir affronter les nouveaux défis. Nous avons tous un rôle à jouer.»
Le Centre ressource du développement durable (Cerdd) a complété le propos en présentant une analyse globale de la situation de la région, «un constat lucide et objectif» commente Guislain Cambier.

Une démarche de coconstruction

La Région est déjà engagée sur la voie de la transition énergétique : rev3, politiques biodiversité et eau, agroécologie, master plan bois forêt, transports, etc. Depuis 2016, elle met en œuvre des politiques pour préserver l’environnement et réduire au maximum les émissions de gaz carbonique.
Il s’agit d’aller au-delà. Comme l’explique Guislain Cambier, «construire avec vous, c’est toute l’idée. La Région a choisi d’aller à la rencontre des habitants pour entendre les propositions et les attentes de la population et ainsi mettre en œuvre des mesures inspirées et voulues par les citoyens. Cette démarche va durer toute l’année». Un premier point d’étape sera fait en décembre à l’issue de la douzaine de réunions de concertation programmées dans des lycées de la région.
En soirée, une réunion publique sur le thème «Nature et climat», avec les habitants et les associations présentes, a également permis d’échanger et de recueillir de nombreux avis et idées parfois déjà expérimentées à l’échelle locale, qui pourraient être transposables à plus grand échelle. Au-delà des réunions publiques, la Région a mis en place une plateforme Web pour permettre aux habitants de donner leur avis sur les politiques de la Région ou faire leurs propositions.