« Étrangler le temps » à Armentières

En hommage à la chorégraphe Odile Duboc, pionnière de la danse contemporaine en France, Boris Charmatz et Emmanuelle Huynh ont conçu une soirée en deux parties. La première, Étrangler le temps, s’inspire librement de la chorégraphie boléro 2, une composante de Trois Boléros (1996) d’Odile Duboc que le duo a dansé des dizaines de fois […]

© Ursula Kaufmann

En hommage à la chorégraphe Odile Duboc, pionnière de la danse contemporaine en France, Boris Charmatz et Emmanuelle Huynh ont conçu une soirée en deux parties. La première, Étrangler le temps, s’inspire librement de la chorégraphie boléro 2, une composante de Trois Boléros (1996) d’Odile Duboc que le duo a dansé des dizaines de fois dans sa version originale. Pour cette variation extrêmement ralentie, ils puisent dans leur mémoire et partent d’une version étirée de la musique de Maurice Ravel. Dans la seconde partie, Charmatz et Huynh reprennent la version originale de boléro 2 où, selon Odile Duboc, «Le duo se laisse envelopper par la musique sans jamais être envahi. Il sculpte avec lenteur une matière commune qui tient de l’abandon et de la douceur, de l’attirance, du désir, de la fusion et de l’arrachement.» Une soirée chorégraphique tissant des liens entre réminiscences du passé et temps présent, entre mémoire des corps et mouvements d’aujourd’hui.

Représentation le 19 mars à 20h au Vivat, place Saint-Vaast à Armentières. Renseignements et réservations au 03 20 77 18 77 ou sur www.levivat.net