À Lumbres, la porte du littoral s’ouvre à une PME du métal

Mecalibre refonde ses ateliers

Spécialiste de la pièce métallique sur plan, Mecalilbre va quitter le centre-ville de Lumbres pour s’installer sur la zone d’activités de la Porte-du-Littoral. Une implantation qui suit une croissance résolue et débouchera sur des embauches.

Dans les ateliers actuels de Mecalibre à Saint-Omer. Crédit Agence SOFIE

Dans le domaine d’activité de la société Mecalibre, «on intervient au centième de millimètre et sur des angles très précis pour travailler une pièce», explique Guillaume Bourdon. «On est des gens qui connaissons encore le métier du métal…» Directeur d’un site industriel dans la métallurgie comprenant 120 personnes, cet ingénieur fut également directeur de production chez un grand donneur d’ordre du département, avant de travailler deux ans dans le secteur pétrolier en chaudronnerie. Dans les anciens ateliers de la zone du Haut-Pont à Saint-Omer, les locaux étaient devenus trop exigus et vieillissants pour une activité en plein développement.

Avec 2,1 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 et une vingtaine de salariés, l’entreprise absorbe en effet de nouveaux flux grâce à ses compétences de haute technicité (pliage, cisaillage, découpe, cintrage, tournage, fraisage, équilibrage et rectification). Deux ans plus tard et suite à une fusion, Mecalibre passe le seuil des 3 millions d’euros, soit une hausse de 50% de son activité. Guillaume Bourdon, qui avait repris la société ainsi que son concurrent Sameco en 2017, a signé, le 13 février dernier, l’acte de vente d’une parcelle d’un hectare au sein du parc de la Porte-du-Littoral. À deux pas de l’autoroute A26, le site est ainsi accessible à de nombreux clients et prospects, avec un espace plus adapté à ses contraintes.

Francois Motte, président de Sofie, Guillaume Bourdon, dirigeant de Mecalibre, Christian Leroy, président de la communauté de communes de Lumbres, à Lumbres le 13 février dernier. Crédits MR Aletheia Press

Un investissement total d’un million d’euros

Le nouveau bâtiment de 2 100 m², dont 1 800 m² dédiés à la production, permettra à Mecalibre de réorganiser et de sécuriser son process : «On a près de 2 millions d’euros de valeur dans nos machines ; plus elles sont au chaud, mieux c’est pour elles…» L’équipe devrait aussi s’étoffer d’une dizaine de salariés si les tendances de ce marché très spécialisé se confirment. «On n’a pas à avoir de crainte. Certains clients sont chez nous depuis 20 ans. Et la société existe depuis 20 ans. Ce n’est pas pour rien», explique t-il. Ce projet débouche sur un investissement d’un million d’euros, dont 132 000 pour l’acquisition foncière. «Cette implantation montre qu’on reste au cœur de l’industrie dans nos territoires», a commenté François Motte, président de l’agence de développement économique Flandres-Audomarois Sofie. Avec cette nouvelle implantation, la Porte-du-Littoral et Sofie enregistrent la quinzième arrivée d’entreprise ; 400 emplois ont été créés sur cette zone d’activité depuis sa création.