Plan de soutien aux entreprises françaises exportatrices

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, ont annoncé le 31 mars un plan de soutien exceptionnel aux entreprises françaises exportatrices en réponse au ralentissement économique lié à l’épidémie de Covid-19.

© Nejron Photo
«Il y a des entreprises qui sont aujourd’hui très touchées par le ralentissement du commerce mondial. Je pense à la viticulture, au secteur automobile, à l’industrie du luxe, a déclaré le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Elles ont donc besoin d’un soutien massif à l’exportation
Les assurances prospection en cours d’exécution seront prolongées «d’un an, ce qui permettra aux entreprises de faire face au ralentissement du commerce mondial, et je l’espère à la relance de ce commerce mondial d’ici la fin de l’année», a ajouté le ministre. Lequel a prévenu qu’en sortie de crise, les exportateurs seraient confrontés à un «risque de concurrence exacerbée» et qu’il était nécessaire de s’y préparer.
Ce plan d’urgence s’adresse en particulier aux PME et ETI, moteurs essentiels pour les filières industrielles dans les territoires. Il comprend 4 mesures exceptionnelles pour soutenir les entreprises exportatrices :
1. L’octroi des garanties de l’Etat à travers Bpifrance Assurance Export pour les cautions et les préfinancements de projets export sera renforcé afin de sécuriser la trésorerie des entreprises exportatrices. Les quotités garanties seront ainsi relevées à 90% pour toutes les PME et ETI. La durée de validité des accords de garanties des préfinancements export sera prorogée, pour atteindre six mois.
2. Les assurances-prospection en cours d’exécution seront prolongées d’un an, permettant une extension de la période de prospection couverte.

3. Une capacité de 2 Md€ sera apportée à l’assurance-crédit export de court terme grâce à l’élargissement du dispositif de réassurance publique Cap Francexport. Ce dispositif couvrira l’ensemble des pays du globe.

4. L’accompagnement et l’information par les opérateurs de la Team France Export (Bpifrance, Business France et les Chambres de commerce et d’industrie) seront renforcés, en lien avec les régions et le réseau des conseillers du commerce extérieur, en complémentarité avec les acteurs privés de l’accompagnement. Une veille spécifique sur chaque zone géographique intéressant les entreprises est mise en place. Business France adapte également son offre existante afin de proposer des solutions aux entreprises face à l’impossibilité de déplacement à l’étranger.

Les outils de soutien financier à l’export demeurent en outre pleinement disponibles pour aider les entreprises à conserver ou rapidement reconquérir leurs marchés à l’international et seront utilisés activement pour soutenir le rebond des entreprises une fois la pandémie passée, de même que l’action de la Team France Export :
– l’Assurance Prospection, qui appuie les PME et ETI pour explorer des opportunités sur de nouveaux marchés ;
– les FASEP, subvention d’études préalables aux projets d’infrastructures et de démonstrateurs de technologies innovantes ;
– l’assurance-crédit opérée par Bpifrance Assurance Export ;
– les prêts du Trésor pour les projets d’Etat à Etat dans les pays émergents et en développement, notamment pour répondre aux besoins sanitaires des pays touchés par le coronavirus en positionnant l’offre industrielle française en la matière.