Hauts-de-France : un logement sur cinq est social

L’Insee Hauts-de-France a publié une étude sur le bilan des logements sociaux dans les Hauts-de-France.

© Toutenphoton

Au total, en 2017, un logement sur cinq est un logement social, soit 520 000 logements occupés par 1,2 million de personnes. La région arrive juste après l’Île-de-France, celle qui enregistre la part la plus élevée de logements sociaux, loin devant la Normandie et le Grand-Est. Au sein du parc social, les logements individuels sont surreprésentés. Cette spécificité régionale est particulièrement marquée dans le bassin minier. Dans ce territoire, sept logements sociaux sur dix sont des habitations individuelles contre quatre sur dix dans la région et deux sur dix en province. Comme sur tout le territoire national, les logements sociaux se concentrent principalement dans les quartiers prioritaires de la ville.

Dans la région, 72% des habitants de ces quartiers vivent dans un logement social. Cette part est moins fréquente dans le Nord (63%) que dans les autres départements de la région (81% dans le Pas-de-Calais et 90 % dans la Somme). L’Insee explique cette tendance par deux facteurs déterminants. La loi impose d’abord aux communes et aux intercommunalités une part minimum de logements sociaux en fonction de leur nombre d’habitants : dans la région, les unités urbaines de la région de plus de 50 000 habitants abritent en moyenne 57% des logements occupés dans la région, contre 47% en France (en province). Puis, la région est la plus pauvre de France métropolitaine après la Corse et le niveau de vie median est plus bas que la moyenne nationale (en province) : 19 400 euros contre 20 300 euros.