Les Hauts-de-France, destination bien-être

La Mission Attractivité-Comité régional du tourisme et des congrès (CRTC) des Hauts-de-France a réalisé une étude durant le confinement sur les nouvelles attentes des habitants de la région et visiteurs proches en matière de courts séjours. Des résultats qui vont être exploités dans le cadre du plan de relance collectif piloté par le CRTC avec la Région, les départements et 37 territoires.

Première envie des sondés : la reconnexion à la nature. © arenysam

Première envie des sondés : la reconnexion à la nature, avec un séjour misant sur le bien-être au sens large, dont la définition varie selon les profils. Les familles avec enfants visent ainsi des loisirs actifs en pleine nature, les retraités penchent plutôt pour la découverte des patrimoines locaux, et partagent avec les couples sans enfants l’envie d’un séjour dans un hôtel équipé d’un spa, d’une piscine et proposant des soins type massages. Autre élément de bien-être : la gastronomie.

Il ressort également de l’enquête que seront dans un premier temps privilégiés les courts séjours, à 2h30 maximum du domicile, et que le respect des mesures sanitaires sera un critère important pour le choix des hébergeurs, de même que la souplesse de réservation. «Cette étude sur les attentes des habitants après le confinement vient valider la stratégie et la volonté du Comité régional du tourisme depuis quelques années : faire des Hauts-de-France LA région du bien-être», a commenté Frédéric Leturque, président de la Mission Attractivité-Comité régional du tourisme et des congrès.


Le tourisme dans les Hauts-de-France, c’est :

  • 70 000 emplois.
  • 6,2 milliards de consommation touristique (4% du PIB).
  • 7,5 millions d’arrivées et 14,1 millions de nuitées.
  • 24 millions de visiteurs.
  • 31% de clientèle internationale.