A Calais, le Dragon reprend du service

Après trois mois d’immobilisation, le dragon de Calais a repris du service le 16 juin, après quelques réaménagements. En raison des consignes sanitaires, l’accueil du public sera désormais limité à 19 personnes par voyage au lieu de 48, et le port du masque sera obligatoire. Les voyages seront au nombre de 7 en juillet et […]

"8000 billets sont en vente pour la saison estivale." (© Aletheia Press / L.D.)

Après trois mois d’immobilisation, le dragon de Calais a repris du service le 16 juin, après quelques réaménagements. En raison des consignes sanitaires, l’accueil du public sera désormais limité à 19 personnes par voyage au lieu de 48, et le port du masque sera obligatoire. Les voyages seront au nombre de 7 en juillet et août ; 8 000 billets sont en vente pour la saison estivale, à la limite de la rentabilité pour cette belle machine.
Certes, la Compagnie du dragon devra réaliser autrement ses marges, mais il n’y aura pas de licenciements parmi ses 27 employés. Des embauches saisonnières de quatre dragonniers et de personnel pour le bar et la boutique sont même en cours. Chômage partiel et télétravail ont permis de tenir le cap pendant cette période d’arrêt et, depuis trois semaines, le mouvement semble reparti de plus belle : «On espère combler le trou cet été», lance Amandine, responsable du bar. Et c’est justement au bar et à la boutique que l’on espère faire des marges suffisantes pour garder la tête hors de l’eau. Le bar pourra accueillir une centaine de personnes, à raison de 28 à l’intérieur et 70 sur la terrasse extérieure, toujours dans le respect des réglementations sanitaires. Déjà 700 réservations ont été enregistrées depuis la réouverture de la billetterie pour chevaucher la bête, grâce notamment «à la communication digitale sur les réseaux sociaux, que nous avons exploitée à fond pendant le confinement», souligne Stéphane Ribeiro, en charge de la communication.