La Grande Ecole du numérique, bien « implantée » dans la région

Au cours de ces quatre dernières années, le réseau de formations labellisées Grande Ecole du numérique (GEN) a permis à près de 28 000 personnes de se former aux métiers du numérique sur l’ensemble du territoire national. Les Hauts-de-France sont, avec 1 417 personnes formées, la 2e région en France ayant formé le plus d’apprenants […]

© joyfotoliakid

Au cours de ces quatre dernières années, le réseau de formations labellisées Grande Ecole du numérique (GEN) a permis à près de 28 000 personnes de se former aux métiers du numérique sur l’ensemble du territoire national. Les Hauts-de-France sont, avec 1 417 personnes formées, la 2e région en France ayant formé le plus d’apprenants en 2019. Soixante-seize formations sont labellisées dans la région, formations qui sont constituées de 30% de femmes (ce qui répond à l’objectif national), 26% d’habitants des quartiers prioritaires de la ville, et qui accueillent 57% de personnes de niveau bac ou moins, et 43% de niveau bac +2 à bac +5. La GEN a comptabilisé, en 2019, 76% de sorties positives, 56% des apprenants accédant à un emploi, dont 25% en CDI ; 20% poursuivent leur formation.

Une des valeurs ajoutées du réseau : la diversité de ses apprenants, qui permet de répondre aux besoins des entreprises se heurtant à des difficultés de recrutement et qui se tournent plus volontiers vers des profils plus diversifiés. Dans cette optique, les personnes formées par le réseau GEN et les recruteurs sont, depuis l’année dernière, mises en relation sur la plateforme « Diversifiez vos talents du numérique » (http://diversifiezvostalent.com/).

En 2019, 20 000 personnes sur plus de 100 000 candidatures reçues ont pu être admises dans une formation GEN. Une attractivité qui pourrait s’amplifier en 2020 : avec la crise sanitaire qui a affecté de nombreux secteurs, opérer une reconversion vers les métiers du numérique représente une réelle opportunité, d’autant que beaucoup d’entreprises accélèrent leur transformation digitale et recherchent davantage de talents numériques.