Le Village By CA Nord de France une fois de plus engagé dans la promotion des protéines végétales

Le besoin supplémentaire en protéines sur la planète est estimé à 40% d’ici à 2030. Pour faire face à ce défi alimentaire et écologique, le Village by CA Nord de France et le Village by CA Champagne-Bourgogne ont organisé la deuxième édition du challenge «Innover autour de la protéine végétale au service de l’alimentation humaine». […]

Photo d'archive. Cette année et en raison de la Covid-19, le jury s'est maintenu de manière virtuelle.

Le besoin supplémentaire en protéines sur la planète est estimé à 40% d’ici à 2030. Pour faire face à ce défi alimentaire et écologique, le Village by CA Nord de France et le Village by CA Champagne-Bourgogne ont organisé la deuxième édition du challenge «Innover autour de la protéine végétale au service de l’alimentation humaine». Depuis octobre dernier, 764 étudiants, issus de toute la France et de toutes les filières d’enseignement, ont été répartis en 234 équipes pour développer des idées innovantes favorisant le recours aux protéines végétales dans l’alimentation humaine. Dix d’entre elles ont finalement pitché leur projet le 23 juin dernier, devant un jury composé de professionnels du secteurs, tels que Bonduelle, Dijon céréales ou encore AgroParisTech.

Malheureusement, aucune équipe de la région n’a été retenue. Le premier prix a été décerné à des jeunes d’Occitanie, à l’origine de «V’eggs», le premier œuf végétal. Les deuxième et troisième prix ont été reçus par deux groupes d’Ile-de-France. Le projet «Jeunes Pousses» fabrique des biscuits gourmands à base de mauvaises herbes séchées telles que des orties et des pissenlits, tandis que «Synergy» souhaite cuisiner un substitut de viande à base de drêches humides provenant de micro-brasseries artisanales.

Ces étudiants remportent tous un mentorat de leur projet d’une durée de six mois dans l’écosystème Village by CA. L’équipe arrivée première a remporté un chèque d’un montant de 1 500 € ; la seconde, un chèque d’un montant de 1 000 € ; et la troisième, un montant de 500 €.