Un projet né d’un partenariat avec le CHR de Lille

Core for tech, une application contre l’endormissement au volant

En France, un accident mortel sur trois sur l’autoroute est dû à l’endormissement au volant. Core for tech est une technologie qui permet de prévenir l’endormissement au volant 20 minutes avant les premiers signes de fatigue.

« 600 camions ont été équipés de Core for tech depuis le début de l’année. » Crédit photo : Core for tech

La somnolence n’est pas un problème à prendre à la légère. En effet, elle concerne 30% des conducteurs et les conséquences sont lourdes. Par exemple, en France, elle est à l’origine d’un accident mortel sur 3 sur l’autoroute. C’est ainsi que Core technology en partenariat avec le CHR de Lille a décidé de développer un système qui prédit l’endormissement au volant avant même l’apparition des premiers signes de fatigue. «J’ai rencontré pas mal de personnes qui viennent du secteur de l’automobile et j’ai vite remarqué que leur préoccupation numéro un était la fatigue et l’endormissement, c’est pour cela que l’on s’est lancés dans cette technologie» témoigne Nicolas Véra, directeur général de Core technology.

Cette étude du comportement physiologique est à l’examen depuis 20 ans au CHR de Lille. Ainsi, les médecins qui en ont une grande maîtrise ont appuyé Core technology dans la création de cette application. «La plupart des systèmes qui existent dans les voitures aujourd’hui sont des systèmes qui analysent vos mouvements. Core for tech fait une mesure physiologique grâce aux mesures de coeur et de sa variabilité. On peut prédire jusqu’à 20 minutes avant les signes visibles de l’endormissement qu’il est temps de faire une pause» explique Nicolas Vera. En parallèle de la fatigue, l’application prend également en compte les facteurs extérieurs tel que le temps, la température, l’heure à laquelle démarre le véhicule.

Une application aux services des chauffeurs routiers

Ce produit est pour le moment commercialisé aux entreprises qui ont une flotte de véhicules. Plus particulièrement aux chauffeurs routiers, qui sont les personnes qui passent la majeure partie de leur temps sur les routes. «Les routiers ont une sorte d’habitude de la souffrance et ne se rendent plus compte de la fatigue. Mais ce n’est pas parce que vous avez l’habitude que vous n’êtes pas dangereux» ajoute le directeur général.

L’utilisation est simple, le chauffeur porte une montre qui identifie son état de fatigue. Les données sont ensuite envoyées par bluetooth vers l’application et vers le gestionnaire de flotte qui pourra alors gérer les temps de pauses en fonction de l’état de fatigue du conducteur. «Il y a un triple enjeu pour les gestionnaire de flotte. Premièrement, protéger son personnel et le satisfaire. Ensuite, cette application permet de ne pas perdre en productivité. Par exemple on a vu que sur un trajet de 4h30, il est parfois plus productif de faire deux pauses de quinze minutes plutôt qu’une seule pause de trente minutes. Enfin, il y a l’enjeu économique. Il faut savoir que le coût moyen pour une entreprise d’un accident lié à l’endormissement est de 22 000 euros» précise Nicolas Vera. L’entreprise rayonne aujourd’hui sur l’ensemble de la France et a équipé 600 camions depuis le début de l’année. Leur ambition est de s’exporter vers l’étranger d’ici 2022, mais comme le souligne Nicolas Vera : «L’appétit vient en mangeant.»