De l’autre côté de la frontière

La SNCB pourrait introduire un système de réservation pour ses voyageurs La SNCB étudie la possibilité de mettre en place un système de réservation pour les voyageurs afin d’éviter la propagation du Coronavirus. Cette décision fait suite à une très importante affluence de touristes en gare d’Ostende où une situation compliquée a été engendrée à […]

La SNCB, compagnie ferroviaire belge, compte adopter certaines mesures afin que les voyages puissent se passer dans de bonnes conditions sanitaires. © Julien

La SNCB pourrait introduire un système de réservation pour ses voyageurs

La SNCB étudie la possibilité de mettre en place un système de réservation pour les voyageurs afin d’éviter la propagation du Coronavirus. Cette décision fait suite à une très importante affluence de touristes en gare d’Ostende où une situation compliquée a été engendrée à cause de l’afflux des passagers. La compagnie ferroviaire compte adopter des mesures afin que les voyages puissent se passer dans de bonnes conditions sanitaires. Un grand écran d’information en temps réel sera installé à l’extérieur de la gare d’Ostende. La communication sur la fréquentation du réseau sera également accentuée à travers les réseaux sociaux. La société de transport envisage également de lancer une application qui permettrait aux clients de consulter le niveau d’occupation dans le train qu’ils souhaitent prendre. Elle sera mise en service d’ici septembre prochain.

De nombreuses filiales du groupe FNG se déclarent en faillite

Le groupe de mode FNG a officiellement déposé le bilan d’une vingtaine de ses filiales belges, dont CKS, Fred & Ginger et Brantano qui compte plus d’une centaine de points de vente en Belgique. L’établissement a indiqué que les banques ont mis fin à ses activités en retirant les crédits en cours et en bloquant ses comptes bancaires. Des curateurs ont été désignés par le tribunal de l’entreprise d’Anvers afin d’examiner les éventuelles offres de reprise. Ces derniers ont annoncé qu’une liquidation d’actifs devrait probablement se dérouler dans les jours qui suivent. Plusieurs candidats ont déjà manifesté leur intérêt pour reprendre les magasins. Au total, FNG emploie 3 000 personnes dans le monde, dont 1 000 en Belgique.

La consommation des produits énergétiques affiche un recul important

Au cours du deuxième trimestre 2020, les prix à la consommation des produits énergétiques ont chuté en Belgique. Ce recul s’est établi à 16,3% en moyenne en comparaison avec le deuxième trimestre de l’année précédente. Cette tendance est attribuable à la baisse des prix des carburants, des combustibles liquides, du gaz ainsi que de l’électricité qui a enregistré une baisse de 7,7%. Par ailleurs, les demandes de diminution de factures d’acompte et la mise en place de plans de paiement ont fortement progressé suite à la crise sanitaire. Celle-ci a engendré de nombreuses difficultés financières pour les fournisseurs d’énergie qui font face à une chute importante de la demande. En revanche, les prix à la consommation des produits alimentaires ont augmenté de 3,2% par rapport à la même période en 2019.

Un système d’alerte informatique adopté en Wallonie

Sur la base de la décision du Conseil national de sécurité, l’Agence pour une vie de qualité (Aviq) a annoncé la mise en place d’un système d’alerte informatique automatique en Wallonie. Celui-ci a pour vocation d’informer les autorités locales sur la présence de cas positifs au Coronavirus au sein de leur commune. Cette opération permet de transmettre directement l’information aux bourgmestres et aux gouverneurs. Les données transmises contiennent également des indications sur les foyers de contamination ainsi que la tendance sur les quinze derniers jours. En Flandre, le nouveau dispositif «Tour de contrôle» a vu le jour. Il s’agit d’une application en ligne permettant de montrer en détail la localisation des patients Covid-19, avec une répartition en fonction de leur âge. Cette démarche tend à soutenir le rôle des administrations locales flamandes dans la lutte contre la pandémie via le renforcement du système de suivi des contacts.

Les Belges vont moins souvent dans les magasins après la crise sanitaire

Une enquête sur la consommation a été réalisée par l’Economic Risk Management Group (ERMG). Celle-ci dévoile que 20% des Belges ne se rendent pas dans les magasins et que 70% s’y rendent moins souvent qu’avant la crise. Les plus frileux sont les personnes âgées de plus de 65 ans à hauteur de 88%. Les moins de 18 ans représentent un taux de 68%. D’autre part, 50% des ménages dépensent un peu moins (32%) ou beaucoup moins (18%) comparativement à la période d’avant-Covid. Selon l’ERMG, ce repli des dépenses s’explique par une diminution des revenus ainsi que par des préoccupations sanitaires. Environ 90% des Belges ont changé leur mode de consommation. Le e-commerce a séduit près de 45% des ménages tandis que 35% ont opté pour la consommation locale.