De l’autre côté de la frontière

Infrabel : 500 postes à pourvoir En dépit des conséquences économiques dues à la Covid-19, 500 emplois sont encore à pourvoir chez Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge basé à Bruxelles. En effet, les campagnes de recrutements planifiées entre mars et juin avaient été annulées suite à la crise sanitaire. Au total, sur 889 […]

500 emplois sont encore à pourvoir chez Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge basé à Bruxelles. © JeanLuc

Infrabel : 500 postes à pourvoir

En dépit des conséquences économiques dues à la Covid-19, 500 emplois sont encore à pourvoir chez Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge basé à Bruxelles. En effet, les campagnes de recrutements planifiées entre mars et juin avaient été annulées suite à la crise sanitaire. Au total, sur 889 postes à pourvoir, plus de 300 d’entre eux ont été affectés. Infrabel compte programmer des job days à partir du mois de septembre. Sont recherchés des techniciens, des électromécaniciens, des profils ICT, des ingénieurs et des ouvriers qualifiés. Infrabel, fondé en 2005, regroupe 11 000 collaborateurs.

Ageas : assemblée générale extraordinaire des actionnaires en octobre

Ageas, le groupe d’assurance belge dont le siège social est basé à Bruxelles, vient d’annoncer dans un communiqué de presse l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire de ses actionnaires le 22 octobre prochain. L’objectif de l’AGE est d’approuver le paiement du dividende intermédiaire de 2,38 euros par action. Suite à la pandémie, le groupe avait décidé d’ajuster la distribution de son paiement de dividende de 2,65 euros par action pour l’exercice 2019, et ce, au début de l’année en cours. Un premier versement de dividende de 0,27 euro par action avait été approuvé lors de l’assemblée générale du 20 mai dernier.

Un cluster de Coronavirus à l’entreprise Westvlees

Un foyer de contamination vient d’être détecté au sein de Westvlees, l’un des plus importants producteurs européens de viande porcine fraîche et préparée. Cinquante employés ont été infectés ; les 225 salariés, opérant au niveau de la salle de découpe de l’abattoir basé à Staden, ont été mis en quarantaine. Les salariés des autres départements de l’entreprise effectueront également le test Covid-19. Rappelons que la société, qui regroupe au total 850 collaborateurs, expédie ses marchandises vers 50 pays.

King Jouet s’empare du belge Maxi Toys

Maxi Toys, l’entreprise belge spécialisée dans la commercialisation de jouets, a finalement trouvé un repreneur. Elle a été reprise partiellement par son actionnaire historique King Jouet, qui a racheté plus d’une centaine de points de vente de l’entité cédée. Cette acquisition permettra de préserver 826 emplois sur 1 200, de maintenir 20 magasins sur 26 en Belgique et 95 sur 129 en France. Fragilisée par plusieurs changements d’actionnaires et par les conséquences économiques de la crise sanitaire, Maxi Toys avait déposé en mai dernier une demande de protection contre ses créanciers auprès du tribunal de Mons. La direction actuelle de l’enseigne gardera son autonomie.

 Une levée de fonds de 23 millions d’euros pour Cowboy

Cowboy, la start-up belge spécialisée dans la conception de vélos électriques connectés et innovants, vient de boucler un tour de table de série B de 23 millions d’euros. Les fonds collectés permettront à l’entreprise de poursuivre le développement de ses activités en Europe tout en améliorant les produits, les effectifs ainsi que la distribution. Cette levée de fonds a été réalisée auprès des investisseurs suivants : Exor Seeds, HCVC, Index Ventures, Tiger Global, Isomer Capital et Future Povitive Capital. La start-up vient de dévoiler la troisième génération de son vélo et de lancer son service de réparation et d’entretien à domicile.

Telenet et DPG Media lancent le service « Streamz »

Telenet, le fournisseur d’accès à Internet haut débit câblé en Belgique, et DPG Media, le groupe de presse et de média belge, viennent de recevoir l’approbation de la Commission européenne pour lancer le service streaming « Streamz ». Cette alternative locale à Netflix, mise en place pour mieux répondre à l’évolution des habitudes des téléspectateurs, propose du contenu flamand et international, tout en combinant les programmes des deux entités. Le joint-venture sera lancé le 1er septembre prochain et sera géré par Peter Vindevogel. Le conseil d’administration, pour sa part, sera présidé par Kris Vervaet. Le siège social de la nouvelle structure sera basé à Vilvorde.