De l’autre côté de la Manche

Marks & Spencer supprime 7 000 emplois Marks & Spencer, la chaîne de magasins britannique spécialisée dans la commercialisation de vêtements pour homme, femme et enfant, ainsi que d’articles pour la maison, vient d’annoncer la suppression de 7 000 emplois au cours des trois prochains mois. En raison de la baisse de fréquentation des boutiques […]

© pxl.store

Marks & Spencer supprime 7 000 emplois

Marks & Spencer, la chaîne de magasins britannique spécialisée dans la commercialisation de vêtements pour homme, femme et enfant, ainsi que d’articles pour la maison, vient d’annoncer la suppression de 7 000 emplois au cours des trois prochains mois. En raison de la baisse de fréquentation des boutiques due à la pandémie, l’enseigne est obligée de réduire ses coûts afin d’assurer sa survie. Ces réductions d’effectif, qui se feront sur une base volontaire ou par des départs anticipés en retraite, concernent les employés des points de vente britanniques, mais aussi le personnel d’encadrement. Marks & Spencer compte par ailleurs développer davantage les ventes sur Internet tout en créant de nouveaux postes. La chaîne regroupe plus de 80 000 employés au niveau mondial.

Ryanair réduira ses vols en septembre et en octobre

Ryanair, la compagnie aérienne irlandaise, vient d’annoncer dans un communiqué de presse la réduction de 20% de ses vols durant les mois de septembre et octobre prochains, citant une baisse des réservations suite à la hausse des cas de Covid-19 en Europe. La compagnie avait prévu, en effet, d’atteindre 70% de ses capacités au cours du mois prochain. Cette réduction du nombre de vols concerne les pays visés par la quarantaine imposée par le gouvernement britannique, dont la France et l’Espagne, mais aussi ceux ayant imposé un isolement sanitaire aux passagers en provenance du Royaume-Uni, entre autres la Suède et l’Irlande. Les voyageurs dont les vols ont été annulés ont été prévenus par e-mail.

AstraZeneca conclut un accord avec la Commission européenne                                              

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca, basé à Cambridge au Royaume-Uni, vient de conclure un accord avec la Commission européenne portant sur la fourniture de 400 millions de doses de son vaccin AZD1222 contre la Covid-19, une fois ce dernier sera disponible. Ce contrat garantira la disponibilité du vaccin pour des milliers d’Européens. La livraison des premières doses est prévue pour la fin de l’année 2020. Les essais cliniques du AZD1222, co-inventé par l’université d’Oxford et sa société dérivée Vaccitech, sont au stade 2/3 au Royaume-Uni et au Brésil.

Ascom décroche un contrat de 1,2 million de francs suisses au Royaume-Uni

Ascom, fournisseur international de solutions de communication et de gestion de flux destinés aux services de santé et aux entreprises, vient de remporter un contrat de 1,2 million de francs suisses au Royaume-Uni. L’accord a été conclu avec un gestionnaire privé de cliniques psychiatriques britanniques. Celui-ci installera des solutions d’Ascom au niveau de plusieurs hôpitaux, dont les appareils mobiles Ascom Myco 3, i63 Protector, le Middleware Unite, mais aussi l’application de messagerie Web AlertTrac. Le contrat permettra à Ascom de renforcer sa position au Royaume-Uni en tant que fournisseur de premier plan pour les hôpitaux de psychiatrie.

Une chute record de 20,4% pour l’économie britannique au deuxième trimestre

Fortement touchée par la pandémie, l’économie britannique affiche une chute record de 20,4% au deuxième trimestre 2020. Selon les chiffres publiés par l’ONS (l’Office for National Statistics), le Royaume-Uni a enregistré sa première récession technique après la contraction du produit intérieur brut pour deux trimestres consécutifs. Cet effondrement de l’économie britannique, entre avril et juin, est dû au repli de la production industrielle (-16,9%), du secteur des services (-19,9%) et de celui de la construction (-35%).

Le Royaume-Uni réserve des doses de vaccins contre la Covid-19

Le Royaume-Uni vient d’annoncer la signature d’accords avec les laboratoires Novavax et Johnson & Johnson afin de fournir des dizaines de millions de doses de leurs vaccins expérimentaux contre le coronavirus. Une étude clinique avancée sur le traitement développé par Novavax sera financée par le Royaume-Uni. La production des doses sera assurée par Fujifilm et Mitsubishi, dans une usine locale. L’accord signé avec le deuxième laboratoire concerne 30 millions de doses de son vaccin. Rappelons que le gouvernement britannique a déjà réservé 30 millions de doses de Pfizer et Biontech, 100 millions  d’AstraZenecta et 60 millions de Valneva.