33 mois de travaux, des ouvertures annoncées puis repoussées à cause du Covid-19 : le centre commercial Lillenium a ouvert ses portes le 25 août dernier. Sur 56 000 m2, l’offre commerciale et de loisirs sera adossée d’un hôtel en septembre 2021 et d’un cinéma l’année suivante.

A l’image des centres commerciaux qui ouvrent aujourd’hui leurs portes, Lillenium a vu les choses en grand ce 25 août, pour une ouverture très attendue par les habitants du quartier de Lille-Sud. D’abord annoncé pour novembre 2019 puis pour avril 2020 et finalement repoussé à cause de la pandémie, Lillenium s’inscrit dans la mouvance des centres commerciaux qui ne proposent pas uniquement des boutiques mais une «expérience shopping». Elles sont aujourd’hui près de 75 à occuper les différents étages, pour un taux d’occupation des cellules de l’ordre de 90%. Certaines ouvriront dans un mois le temps de tout finaliser ; à terme, une centaine de boutiques dont plusieurs signent à Lillenium leur première implantation à Lille, comme le leader européen de la chaussure – l’allemand Deichmann –, la chaîne danoise Normal, ou des enseignes de restauration comme l’amiénois Justin’Donut, Steak N Shake ou encore Belchicken. «90% de taux d’occupation dans le commerce et dans la situation actuelle, c’est très satisfaisant. Nous avons engagé des discussions avec d’autres enseignes» se réjouit le toulousain Raphaël Abitbol, président de la SAS Lillenium Europe. Résolument urbain, Lillenium s’adresse à un bassin de consommateurs aux alentours de 130 000 personnes et ambitionne d’attirer plus de 6 millions de visiteurs annuels. Et le budget colossal d’environ 250 M€ – financements privés, Caisse des dépôts et ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine) –, pousse les investisseurs à se surpasser pour rentrer dans les clous. «Nous étions prêts à ouvrir, on voulait profiter du ‘back to school’ pour ouvrir» explique Dan Ohnona, directeur général de FAE (Financière Abitbol et Enfants) 2IMA, la structure familiale de promotion et de commercialisation toulousaine, qui chapeaute la commercialisation des cellules de Lillenium. La palme de la boutique la plus grande revient de loin à H&M qui exploite ici à Lille, son nouveau concept de magasin avec un aménagement entièrement repensé. Sur deux étages, ce magasin nouvelle génération (2 400 m2) est le premier de province à ouvrir ses portes, après Macao en Chine. Lillenium signe aussi le retour de Darty, qui après avoir quitté le 31 rue de Béthune et fermé son shop in shop à la FNAC revient avec 1 400 m2. Les 4 200 m2 de bureaux attenants au centre commercial n’ont, pour l’instant, pas tous trouvé preneurs.

Un E.Leclerc sur 12 000 m2

Suivront, en septembre 2021, l’ouverture de l’hôtel Hampton by Hilton et en 2022, du cinéma. Si les porteurs du projet savent qu’ils vont devoir faire leur place dans un contexte économique difficile, ils peuvent déjà se réjouir du nombre d’emplois créés, essentiellement locaux : à terme 900 emplois seront pourvus sur Lillenium. Rien que l’hypermarché E.Leclerc emploie entre 180 et 200 personnes. Sur ses 5 000 m2 de vente (7 000 m2 de stockage), le magasin a misé sur les produits frais et l’animation avec des producteurs locaux. Très attendu des habitants du quartier qui souffrait du manque d’une offre commerçante dans leur quartier, l’hypermarché a été pris d’assaut dès son ouverture au lendemain de l’inauguration, le 26 août.