TW ingénierie à Roost-Warendin

Une PME à maturité

À Roost-Warendin, TW ingénierie se développe autour de la conception de bâtiments. Le bureau d’études dispose de sérieuses compétences qui lui permettent de répondre à toutes les demandes, mêmes les plus techniques. Rencontre avec Wilfrid Turcher qui a la volonté de toujours aller plus loin.

D.R.
À Roost Warendin, l’entreprise TW Ingénierie commence à faire parler d’elle et apporter des réponses pertinentes en matière de développement durable et de bâtiments passifs.

Bourguignon d’origine, Wilfrid Turcher a un parcours professionnel atypique. Jeune, il n’avait aucune idée du métier qu’il pourrait exercer. Son père, frigoriste, l’incite à suivre son exemple et l’envoie en formation à l’AFPA. «J’avais 19 ans lorsque j’ai intégré cette formation. J’ai découvert un métier intéressant. Pendant ce cursus, les professeurs m’ont incité à aller plus loin», explique-t-il.
De formation scientifique, baccalauréat scientifique en poche, il décide de suivre une classe préparatoire à Douai avant d’être admis à l’Ecole des mines dont il ressortira diplômé ingénieur spécialiste énergétique en 1997. «J’ai réellement eu de la chance de passer par l’Ecole des mines. Je ne l’ai d’ailleurs pas réellement quittée puisque j’y donne des cours de réfrigération», poursuit-il.
Wilfrid Turcher bénéficie par la suite de plusieurs expériences, dont une au sein d’une PME douaisienne pour laquelle il devient responsable technique, avec de belles perspectives. 

Un bâtiment passif en paille

Cependant, «j’avais envie d’aller plus loin, j’avais envie de faire de la conception, j’avais l’idée de créer un bureau d’études spécialisé».
Deux années se sont passées entre l’idée et la création effective de ce bureau d’études, en 2004. Avec l’aide de l’incubateur de l’Ecole des mines de Douai qui lui a apporté un appui logistique et un encadrement, il a rapidement développé son entreprise et embauché deux salariés.
TW ingénierie (Turcher Wilfrid ingénierie) propose des audits, des expertises et la maîtrise d’ouvrage dans le domaine énergétique et thermique du bâtiment. «Notre cœur de métier est l’industrie et le milieu hospitalier. Nous intervenons  pour les hôpitaux de Paris, les groupes Candia et Bridgeston…» Rapidement, une dynamique s’installe et permet à l’entreprise de se développer en montrant son savoir-faire.
Fort de ces compétences techniques et de son goût pour l’esthétisme, Wilfrid Turcher, en précurseur, décide de travailler à la construction d’un bâtiment passif en paille. «Nous avons mis deux années pour imaginer et construire ce bâtiment sur la ZAC du Chevalement à Roost-Warendin. Nous sommes parti du modèle allemand et avons ajouté une partie environnementale.» Il en résulte un bâtiment évolutif et entièrement modulable que l’entreprise occupe depuis 11 ans.

ACT'STUDIO
Wilfrid Turcher a aujourd’hui un solide bagage, ingénieur et architecte ce qui lui permet de mieux appréhender les demandes de ses clients.

Architecture

«Le projet de bâtiment a conforté plusieurs choses, notamment mon goût prononcé pour l’architecture», souligne le dirigeant d’entreprise. Aussi, reprend-il des études en architecture et il s’inscrit à l’ordre des architectes de Lyon. «L’ENSA de Lyon considère que l’architecture est aussi scientifique. Mes compétences d’ingénieur m’ont été réellement utiles dans cette formation.» Grâce à cette double compétence en architecture et énergie, à même de répondre aux attentes des architectes en leur proposant une réponse équilibrée, TW ingénierie peut intervenir sur tout corps d’état et au niveau de l’économie de la construction énergétique et thermique du bâtiment.
En progression depuis environ cinq ans, cette PME à taille humaine compte désormais 20 salariés et œuvre des Hauts-de-France à Lyon, en passant par Paris. L’entreprise souffre toutefois d’un déficit de communication : «Nous ne sommes pas bien identifié et travaillons actuellement sur le sujet.»

«Nous disposons maintenant d’une équipe de vrais professionnels avec de l’expérience et sommes arrivés à maturité. Nous nous différencions réellement des autres bureaux d’études», précise le dirigeant, qui tient à rendre hommage à son épouse Sylvie qui le soutient depuis le début de cette aventure entrepreneuriale.