De l’autre côté de la Manche

Tesco annonce la création de 16 000 emplois Tesco, le groupe de distribution international dont le siège social est basé à Welwyn au Royaume-Uni, vient d’annoncer la création de 16 000 nouveaux emplois afin de soutenir la forte croissance de ses activités en ligne, notamment 10 000 préparateurs de commandes et 3 000 chauffeurs pour […]

© Claudio Divizia

Tesco annonce la création de 16 000 emplois

Tesco, le groupe de distribution international dont le siège social est basé à Welwyn au Royaume-Uni, vient d’annoncer la création de 16 000 nouveaux emplois afin de soutenir la forte croissance de ses activités en ligne, notamment 10 000 préparateurs de commandes et 3 000 chauffeurs pour assurer la livraison. Les emplois restants concerneront différents postes au niveau des magasins et des centres de distribution. La majorité des emplois seront réservés aux salariés intérimaires ayant rejoint l’entreprise au début de la crise sanitaire mondiale. Rappelons que Tesco a déjà recruté 4 000 personnes depuis le début de la pandémie.

La dette publique britannique dépasse les 2 000 milliards de livres sterling

La dette publique du Royaume-Uni a dépassé, pour la première fois, les 2 000 milliards de livres sterling fin juillet, a annoncé l’Office for National Statistics (ONS), soit plus de 100% du produit intérieur brut. Cette hausse de la dette est due principalement à la pandémie, qui a généré une profonde récession de l’économie britannique, aux mesures prises par le gouvernement pour soutenir et sauver les emplois, mais aussi aux importants emprunts de l’État. Le déficit budgétaire a atteint, pour sa part, 150,5 milliards de livres sterling durant la période comprise entre avril et juillet. En revanche, les ventes en détail ont dépassé leur niveau d’avant la crise sanitaire mondiale.

AstraZeneca démarre des essais cliniques sur un médicament anti-Covid

Le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca vient de lancer les essais cliniques de phase 1 sur un médicament permettant de traiter la Covid-19, issue de la combinaison de deux anticorps monoclonaux. En effet, 48 volontaires en bonne santé, âgés de 18 à 50 ans, ont participé à cette première phase, dont les résultats sont attendus pour le deuxième semestre de l’année en cours. Cet essai est financé par le gouvernement américain à travers les départements de la Défense et de la Santé. Les participants à cette expérimentation ont déjà reçu la première dose du médicament. AstraZeneca développe, en collaboration avec l’université d’Oxford, un vaccin en phase 3 contre le coronavirus.

Aveva acquiert OSIsoft pour 5 milliards de dollars

Aveva, la multinationale britannique spécialisée dans les logiciels industriels, vient d’annoncer l’acquisition d’OSIsoft, fabricant américain de logiciels d’application pour la gestion des données en temps réel « PI System ». Le montant de la transaction s’élève à 5 milliards de dollars, soit environ 4,2 milliards d’euros ; 600 millions de dollars seront payés en actions, à travers l’émission de nouveaux titres, et les 4,4 milliards restants seront réglés en numéraire. Cette opération permettra à l’acquéreur de créer une base de données intégrée capable de générer des informations basées sur le big data, tout en intégrant le système PI d’OSIsoft dans son portefeuille de logiciels.

Bunzl acquiert MCR Safety et Abco Kovex

Bunzl, l’entreprise de distribution et d’externalisation basée au Royaume-Uni, vient de conclure des accords pour acquérir la structure américaine MCR Safety et l’enseigne irlandaise Abco Kovex. L’objectif de ces deux opérations, dont le montant n’a pas été communiqué, est de renforcer la position de l’acquéreur au niveau des États-Unis et de l’Irlande. La première entreprise, dont le siège social est situé à Memphis, est spécialisée dans les équipements de protection individuelle. La deuxième travaille dans le domaine de la conception et la distribution de fournitures et de machines d’emballage. L’acquisition de MCR Safety devait être finalisée fin août, celle d’Abco Kovex dépendra de l’autorisation des autorités irlandaises.

Accélération de l’inflation au Royaume-Uni

Selon les données publiées par l’Office for National Statistics (ONS), l’inflation au niveau du Royaume-Uni a accéléré à 1% en juillet à un an d’intervalle. Ce résultat s’explique par une légère baisse des prix au niveau de l’habillement et des transports. Les économistes s’attendent à un ralentissement de l’inflation au cours du mois d’août. Celui-ci est dû principalement au financement de la moitié de la note dans les restaurants du lundi au mercredi par le gouvernement britannique. Rappelons que l’inflation a atteint 0,5% en mai dernier, durant la période de confinement.