Pour innover dans la diffusion de l'information

EuraTechnologies lance l’incubateur Youm3dia

C’est par écrans interposés qu’EuraTechnologies, Challenges et l’ESJ Lille ont présenté un nouvel incubateur médias. Les porteurs de projet sélectionnés auront douze mois pour développer de nouvelles manières de consommer l’information.

Les intervenants de la présentation de Youm3dia, partenaires et start-upper confondus.

La crise dans le secteur des médias n’échappe à personne. Elle est principalement due à une digitalisation accélérée. EuraTechnologies, en partenariat avec l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille et le magazine Challenges, a décidé de s’emparer du sujet et d’en tirer avantage.

La première promotion du nouvel incubateur Youm3dia a été lancée le 28 septembre dernier. Douze porteurs de projet ont été sélectionnés parmi une quarantaine de candidatures. Leur point commun : proposer une idée qui bouleverse la façon de percevoir l’information.

Douze projets pour commencer

Toutes les start-up qui intégreront ce nouveau plateau d’incubation ont moins d’un an et apportent une innovation dans le domaine de la distribution de contenus, qu’il s’agisse d’informations, de data ou de publicité. C’est le cas de Pixtoo, qui permettra de générer un lien entre le print et le digital en prenant en photo un article avec son smartphone ; ou de Yooviz, un nouvel outil pour les professionnels du tourisme, qui proposera du contenu culturel en fonction de sa géolocalisation.

«Il ne s’agit de proposer un nouveau Washington Post, car il n’est pas forcément question de lancer de nouvelles lignes éditoriales, mais de nouvelles façons d’améliorer la visibilité de l’information», indique Pauline Wartel, chef de projets médias à EuraTechnologies.

L’incubation de douze mois donne lieu à deux phases : les porteurs de projet suivront des formations thématiques pendant onze semaines, avant de passer au prototypage et au test de leurs produits les neuf mois suivants. «Il y aura aussi des entretiens individuels. Nous cherchons un croisement d’expertises, ajoute Gilles Fontaine, rédacteur en chef de Challenges. Nous mettons à leur disposition notre temps, notre expérience et notre carnet d’adresses. Ils profiteront aussi de l’écosystème d’EuraTechnologies. Et en échange de cette aide, nous comptons apprendre beaucoup à leurs côtés. Ecouter leurs idées, c’est aussi sortir de notre zone de confort.»

Trois promotions par an

Les formations sont financées à 100% par les partenaires de Youm3dia. «Afin de garantir l’indépendance des médias qui émergeront de l’incubateur, l’accompagnement n’engendrera aucune prise de participation au capital en contrepartie», précise Raouti Chehih, président du directoire d’EuraTechnologies. L’objectif sera de sortir trois promotions par an. Le nombre de projets sélectionnés par promotion n’est pas prédéfini.