Appels d’offres

Lille Grand Palais change de look

Deux appels d’offres viennent d’être lancés sur le thème de la rénovation intérieure de Lille Grand Palais. La direction veut un projet design et fonctionnel. 

Les travaux débuteront en 2021. (Aletheia Press / BD)

Une grande rénovation se prépare pour le complexe Lille Grand Palais (LGP), situé au cœur de la capitale des Flandres. Bien sûr, il ne sera pas question de toucher à l’architecture du bâtiment, inauguré en 1994 et imaginé par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas. La direction a décidé de donner un bon gros coup de pinceau à l’intérieur de son immense complexe. Mais pas seulement. Tout sera repensé à cette occasion : la signalétique, l’accueil des visiteurs, la gestion des flux de personnes dans les couloirs, les salles de sous-commission, tout qui n’est plus adapté aux façons de travailler et d’accueillir du public aujourd’hui.

Avec Lille-design

Sur ce projet, la direction de LGP a décidé de travailler de concert avec Lille-design, la plateforme de développement économique par le design, située à Lille. Deux appels d’offres viennent ainsi d’être lancés. Le premier concerne la rénovation dans son ensemble. Il est destiné aux architectes, mais pas uniquement. Ces derniers ne pourront faire l’économie de s’associer à un designer pour proposer un projet en adéquation avec les attentes de LGP.

Trois axes de réflexion

Les travaux s’annoncent pharaoniques mais aussi très novateurs. A la différence des autres Palais des congrès de l’Hexagone, LGP a cette particularité de réunir, dans le même bâtiment, un auditorium, des halls d’exposition et un Zénith. «Notre structure est hyper modulable, confirme Philippe Blond, directeur général de LGP depuis presque un an. Nous passons de petites réunions à des concerts internationaux.» Avant l’arrivée du Covid-19, la structure accueillait 80 concerts, 300 événements et 1 million de visiteurs par an. «Notre réflexion a été basée sur trois axes principaux, détaille Philippe Blond : l’expérience client, la production d’événements et la responsabilité sociale et environnementale.»

Les espaces de travail

En clair, le projet qui sera retenu dans quelques mois par la direction de la SAEM qui gère l’enceinte, sous une délégation de service public, devra être extrêmement design, mais surtout fonctionnel. Parallèlement, une réflexion est menée afin de réfléchir aux conditions de travail et à l’agencement des bureaux des 80 collaborateurs basés sur le site. Ainsi, les deux immenses terrasses du complexe pourraient faire l’objet d’un réaménagement complet en bureaux. C’est dans ce sens qu’a été lancé le deuxième appel d’offres. A réception des dossiers, une première sélection établira une shortlist de cinq candidats. Un jury composé de personnalités, de designers indépendants et de représentants de la Ville de Lille (propriétaire du bâtiment) désignera ensuite le lauréat qui mènera les travaux courant 2021.