Les Trois Tricoteurs lauréats des Trophées de la mode circulaire

Apporter plus de valeur à la création textile

Ils veulent concilier le made in France avec l’accessibilité. Trois ingénieurs de l’ENSAIT ont imaginé un atelier de tricotage où chacun pourra venir customiser son pull, le voir tricoter sous ses yeux et participer ainsi à prendre le virage d’une mode plus responsable.

Sacha Boyadjian, Victor Legrain et Alexandre Bianchi, trois tricoteurs qui veulent tisser du lien !

La technologie vient du Japon, mais les pulls des Trois Tricoteurs seront bel et bien confectionnés dans leur intégralité en métropole lilloise. Victor Legrain, Alexandre Bianchi et Sacha Boyadjian, trois ingénieurs de l’ENSAIT (Roubaix), travaillent depuis un an et demi sur ce projet, boosté par les Trophées de la mode circulaire récemment impulsés par la MEL et pour lesquels Les Trois Tricoteurs sont ressortis lauréats dans la catégorie «Booster petite entreprise». «L’étape de confection est celle qui coûte le plus cher en Europe. Avec moins de main-d’œuvre, il est possible d’être accessible, tout en remettant de la valeur à la création textile grâce à la technologie, dans un bar ouvert à tous», explique Victor Legrain. Venue tout droit du Japon, cette machine automatisée, déjà utilisée par des industriels, réalise une pièce sans coupe ni couture. Un vrai gain de temps et de main-d’œuvre qui se répercute directement sur le prix tout en créant du lien : «On pourra designer son pull tout en dégustant une bonne boisson. Et en 60 min, on repart avec son pull», s’enthousiasme le créateur. Une plateforme web permettra de réaliser sa propre création, d’en choisir la matière (coton et laine), la couleur, la coupe… Parce qu’au-delà d’être responsable, la mode doit plaire pour pouvoir être portée !

Un choix durable et responsable

«Nous avons fait le choix de ne pas utiliser de matières synthétiques», ajoute Alexandre Bianchi, avant de poursuivre : «Et nous envisageons de faire du sur-mesure dans un second temps.» A terme, un pull homme et un pull femme, et une ouverture prévue pour début 2021. Un premier financement participatif en février 2020 a permis aux trois cofondateurs d’amplifier leur projet qu’ils viennent de concrétiser par la location d’un local à Roubaix, ville pionnière dans le zéro déchet, une évidence pour les fondateurs. Incubés chez Evident – le «générateur de projets» d’Initiatives et Cités – et soutenus par rev3, Les Trois Tricoteurs ambitionnent également de produire pour d’autres marques afin de développer leur business. «Il y a peu de solutions pour le tricotage de petites quantités. On pourra donc proposer aux marques d’utiliser notre machine pour leurs productions, poursuit Victor Legrain. Nous ne prévoyons aucun stock pour produire uniquement ce dont nous avons besoin.» Derrière ces belles ambitions, l’envie évidente de créer de l’emploi, notamment sur les bassins de Roubaix et de Tourcoing.