Groupe industriel basé à Douvrin

Plastitek, lauréat du Fonds de modernisation automobile

Spécialisé dans la production de pièces plastique techniques en injection mono ou bi-matières, principalement pour l’automobile, le groupe Plastitek est l’un des premiers lauréats du Fonds de modernisation automobile pour son projet «Assemblage robot», développé par l’une de ses entités, Cityplast. Rencontre avec le PDG du groupe industriel basé à Douvrin, Emmanuel Mauduit.

Emmanuel Mauduit, PDG du Groupe Plastitek, mise sur la diversification de l’activité pour pérenniser la croissance… tout en proposant de nouvelles innovations aux acteurs de l’industrie automobile © Baptiste Régent

Avec ses implantations en France (trois, notamment à Douvrin), ainsi qu’en Roumanie, en Turquie et plus récemment au Maroc, le groupe Plastitek dispose d’un savoir-faire  plébiscité en injection plastique bi-matières, surmoulage, bi-injection et conception de moules. Son activité est historiquement axée sur l’industrie automobile, comme fournisseur de rang 2. Plastitek produit des pièces techniques, notamment des pièces de tableau de bord en bi-matières, voire en tri-matières, pour les équipementiers. Une dépendance forte au marché de l’automobile qui conduit aujourd’hui Emmanuel Mauduit à déployer une stratégie de diversification et de croissance sur des marchés comme celui de l’industrie pharmaceutique.

L’industrie pharmaceutique en ligne de mire

«Avec la crise sanitaire, nous avons perdu quatre mois de chiffre d’affaires, car le marché de l’automobile, qui a subi une forte baisse, représente les trois quarts de notre activité, soit 30 M€ sur nos 40 M€ de chiffre d’affaires (ndlr : pour 320 salariés)», déplore  Emmanuel Mauduit. Plastitek intervient également sur les marchés du bâtiment et de l’industrie pharmaceutique, et c’est sur ce marché que le groupe du Pas-de-Calais souhaite désormais renforcer sa croissance via le projet «Assemblage robot» développé par Cityplast, entité intégrée au groupe Plastitek il y a cinq ans. «Notre expertise de mouliste et la robotisation toujours plus pointue de la production nous permettent de concevoir des produits sur mesure pour les acteurs de ce marché. Cityplast est spécialisée dans la production de pièces plastique techniques en injection mono ou bi-matières, principalement pour l’automobile. L’objectif de ce projet est de diversifier l’activité de la société en produisant des dispositifs médicaux en salle blanche (mise en œuvre d’un procédé complet d’injection plastique, d’assemblage robotisé, de test, d’étiquetage et de conditionnement). L’entreprise souhaite ainsi démontrer sa capacité à être compétitive grâce à la maîtrise en interne des procédés de fabrication et de robotisation.»


Spécialisé dans la production de pièces plastique techniques en injection mono ou bi-matières, principalement pour l’automobile, Plastitek est l’un des premiers lauréats du Fonds de modernisation automobile. © Baptiste Régent

Débuter la production en série en 2021

Et de poursuivre : «Nous disposons d’un outil jusqu’à présent inutilisé – une salle blanche – et qui représente de réelles opportunités de croissance sur les marchés du médical. Pendant le confinement, nous avons entrepris une réflexion sur son redémarrage en nous appuyant sur la robotisation et notre expertise en injection plastique pour être compétitif face aux productions asiatiques. Nous avons répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par le Gouvernement dans le cadre du Fonds de modernisation automobile. Cette aide doit nous permettre de débuter la production en série à Douvrin en milieu d’année prochaine (notre site de Roumanie travaille d’ores et déjà pour les laboratoires) et de faire de Cityplast une vitrine de notre savoir-faire.» A terme, le groupe Plastitek souhaite réaliser 30% de son chiffre d’affaires sur ces marchés, tout en proposant de nouvelles innovations aux acteurs de l’industrie automobile.

L’objectif du projet «Assemblage robot» est de diversifier l’activité de la société Cityplast en produisant des dispositifs médicaux en salle blanche (mise en oeuvre d’un procédé complet d’injection plastique, d’assemblage robotisé, de test, d’étiquetage et de conditionnement). © Baptiste Régent

 


A ce jour, Plastitek emploie 320 salariés sur trois implantations en France, notamment à Douvrin, ainsi qu’en Roumanie, en Turquie et au Maroc, pour un chiffre d’affaires de 40 M€. © Baptiste Régent

Fonds de modernisation automobile : 600 M€ sur trois ans

La filière automobile, qui emploie près de 55 000 salariés dans les Hauts-de-France, a été fortement impactée par la crise sanitaire et la baisse du marché automobile européen. C’est pourquoi le Gouvernement a annoncé, dans le cadre du plan « France relance », le lancement d’un fonds de soutien aux investissements et d’accompagnement visant à accélérer la diversification, la modernisation et la transformation écologique de la filière automobile, doté de 200 M€ en 2020 et de 600 M€ sur trois ans.

Suite à l’appel à manifestation d’intérêt lancé au niveau national auprès de toutes les entreprises de la filière, du 23 juin au 31 juillet 2020, plus de 540 projets à haut potentiel ont été recensés. Les 13 premiers lauréats du fonds ont été présentés le 14 septembre pour un montant total d’aide publique de près de 7,5 M€. En Hauts-de-France, les deux premiers lauréats sont Cityplast à Douvrin et Aglaform (société spécialisée dans la fabrication de pièces embouties, fluotournées et usinées à destination du secteur automobile et du transport terrestre) à Auxi-le-Château.