Hauts-de-France

La construction bas carbone monte en puissance

Pour répondre aux enjeux environnementaux, les professionnels du bâtiment et les industriels sont aujourd’hui soumis à une règlementation de plus en plus contraignante. En Hauts-de-France, chacun semble avoir pris conscience de la nécessité de faire évoluer ses pratiques.

«Tout le monde est bien conscient que l’utilisation du bois à partir de 2028 et après va être de plus en plus forte», analyse Thomas Baudot, chargé de mission chez Fibois Hauts-de-France. © Jandrie Lombard
«Tout le monde est bien conscient que l’utilisation du bois à partir de 2028 et après va être de plus en plus forte», analyse Thomas Baudot, chargé de mission chez Fibois Hauts-de-France. © Jandrie Lombard

«La construction bas carbone induit une analyse de cycle de vie d’un bâtiment», explique Thomas Batori, consultant au sein d’Efyb, cabinet de conseils sur les thématiques de la RSE, du développement durable et de l'environnement implanté à Arras. «Depuis les années 2000, on a pu constater un vrai gain de performance dans l’exploitation d’un bâtiment. Mais si, pour cela, on a utilisé des matériaux ...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne