Linkcity Nord-Est : trois projets logistiques pour une surface de 180 000 m²

Le promoteur immobilier marcquois Linkcity imagine et construit des bureaux et des logements. La société s’est lancée depuis peu dans le secteur logistique et s’y plaît. D’ailleurs, trois projets sont en cours et regroupent au total 180 000 m² dans la région.

Les 100 000 m² de LogisterrA26 seront divisés en deux bâtiments, eux-mêmes équipés à terme, de panneaux solaires, mais aussi de système de gestion des eaux usées. © Linkcity
Les 100 000 m² de LogisterrA26 seront divisés en deux bâtiments, eux-mêmes équipés à terme, de panneaux solaires, mais aussi de système de gestion des eaux usées. © Linkcity

«Dans le Nord-Pas-de-Calais, nous nous situons en plein cœur de la dorsale logistique qui traverse Lille, en passant par Paris jusqu’à Marseille», introduit Olivier Tetu, directeur régional Hauts-de-France de Linkcity. La logistique étant en plein essor, le promoteur immobilier marcquois, spécialisé dans la création de bureaux et logements, a décidé d’investir dans ce secteur.

Un investisseur international

Pour son premier projet dans le domaine, pas question de faire les choses à moitié : LogisterrA26 s’étendra sur 100 000 m², en bordure de l’A26, à Nœux-les-Mines. Imaginé en 2018, le bâtiment sortira de terre après 15 mois de travaux, en septembre 2023. Les bulldozers de Bouygues bâtiment Nord-Est feront leur entrée sur le chantier d’ici le mois de juin pour la phase de terrassement. Et un tel site implique des offres d’emploi conséquentes. «La logistique est en plein boom et a besoin de main-d’œuvre, nous avons tous en tête Bridgestone qui n’est pas très loin d’ici. Nous espérons employer 500 personnes sur ce site», projette le directeur régional Linkcity.

Pour la société, qui réalise en moyenne une surface totale livrée de 60 000 m² par an, ce projet entraîne inévitablement un coût conséquent. Les investisseurs sont donc les bienvenus. «Nous discutons avec un très grand investisseur international. C’est très positif pour nous et le territoire de l’Artois d’avoir un grand nom de la logistique qui décide d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros.»

Deux autres projets

Deux autres projets logistiques sont également en cours pour un total de 80 000 m². Le premier se situe dans l’Oise, à Persan, au nord-ouest de Paris, à environ 50 km de l’aéroport Charles de Gaulle, avec l’équivalent de 40 000 m² placés en bordure de l’A16. «Nous avons déjà un investisseur pour construire en blanc, mais il y a actuellement un recours de la part d’une association, non pas contre notre permis mais concernant l’autorisation d’exploiter de la préfecture. Nous espérons un démarrage des travaux d’ici la fin d’année 2023.»

Le troisième projet logistique de Linkcity Nord-Est - de 40 000 m² - se tiendra dans le Valenciennois. La phase de consultation a été remportée et des analyses sont en cours afin de vérifier la compatibilité du terrain avec le projet, avec un début des travaux prévu en 2025. Si la logistique occupe une place de plus en plus importante dans les objectifs de Linkcity, l’écologie aussi. «D’ici 2030, nous avons pour ambition que nos projets soient réalisés à 50% en bois. D’ailleurs les 100 000 m² de LogisterrA26 seront équipés, à terme, de panneaux solaires afin que demain nous soyons producteur d’énergie», souligne Olivier Tetu.