Les comptes remis à flot

Après un exercice 2009 plutôt médiocre, la Coopérative maritime étaploise (CME), qui regroupe les entreprises individuelles de quelque 55 artisans pêcheurs, mais aussi une unité de transformation et de surgélation du poisson et d’autres activités (restaurants, poissonneries, avitaillement, mutuelle d’assurances, magasin de vêtements marins…), a redressé la barre en 2010 au point d’afficher des comptes proches de l’équilibre.

67
Vous devez être connectés pour visualiser cet article