LES COLLECTIVITÉS EN QUÊTE D’INFORMATIONS À ENVIRONORD

Artois Comm. stimulela dynamique rurale

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8357 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La communauté d’agglomération de l’Artois (Artois Comm.) a mis en place, depuis le 1er janvier 2010, un dispositif d’aide à l’investissement et à l’emploi des très petites entreprises. L’objectif de ce dispositif est de densifier le tissu des très petites entreprises artisanales, commerciales et de services sur les 39 communes de moins de 3 000 habitants que compte l’agglomération. “Le dispositif d’aide à l’investissement concerne les entreprises en création, reprise ou développement, les entreprises qui sont inscrites au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers. Sont éligibles à ce nouveau dispositif les entreprises ayant un effectif inférieur à cinq salariés”, présente Dominique Delecour. L’aide financière représente 15% du montant d’un investissement non réalisé au moment du montage du dossier, compris entre 10 000 et 100 000 euros. Ne sont exclus de ce dispositif que les activités libérales à l’exception des groupements de professionnels dans le cadre d’un groupe médical. “Il s’agit d’un investissement qui doit obligatoirement être assorti d’une création d’emploi(s). D’ailleurs, 1 000 euros supplémentaires sont versés pour chaque emploi créé, dans la limite d’un maximum de cinq emplois”, poursuit-il. Le dispositif est quant à lui évalué tous les ans afin de vérifier la réalité des investissements et/ou de la création d’emploi.

 Les lauréats. Treize entreprises de l’agglomération ont été mises à l’honneur lors de la soirée de remise des chèques de ce dispositif d’aide aux TPE. Cette aide leur a permis d’investir dans du matériel ou encore d’embaucher des salariés.

– SARL Attagnant Vincent à Hinges, entreprise de plomberie, sanitaire et chauffage créée par Vincent Attagnant et Jean- Baptiste Vincent (5 500 euros d’aide).

 – EURL Cats’Nko, société de conception, fabrication et commercialisation d’accessoires pour animaux, créée en février 2010 par Stéphanie Janssens, éleveuse (7 500 euros d’aide).

 – SARL Cayet “La Découverte”, boulangerie-pâtisserie, ouverte depuis juin 2010 par Nicolas Cayet (18 000 euros de participation).

– Le Croustillant, un point chaud avec projet de création en boulangerie-pâtisserie à Sailly-Labourse, géré par Sylvain Dehaese et son épouse (5 000 euros de subvention).

– SAS Dasil, supermarché Coccinelle à Sailly-Labourse, créée par Michel da Sylva, reprise du supermarché en mars 2010 et obtention d’une aide de 6 500 euros.

 – Institut Emmanuelle à Hinges, créé par Emmanuelle Taclet en novembre 2010 suite à un licenciement économique. Participation d’Artois Comm. pour 3 000 euros.

 – Festu’pizza, vente de pizzas à emporter, créée par Yves Beghin, en avril 2010, suite à son licenciement de la société Filartois de Douvrin. Obtention d’une participation globale de 2 500 euros.

 – SARL Gerdi, société de travaux d’aménagement, de restauration et de montage de cuisines et bains. Pascal Gamblin et Jean-Claude Godart sont associés dans cette entreprise créée en mai 2010. Ils ont obtenu une participation de 3 500 euros.

 – SARL Frédéric Godart, boulangerie-pâtisserie créée en octobre 2010, à Richebourg. L’entreprise a obtenu la participation maximale d’Artois Comm. de 18 000 euros, pour un investissement de 200 000 euros et la création de trois emplois.

– SARL Joosten, boulangeriepâtisserie, gérée par Mathieu Joosten. Reprise en mai 2010, d’une boulangerie suite à la faillite de l’ancien gérant. Participation d’Artois Comm. de 10 500 euros.

–Pharmavie Leroux à Cuinchy. Officine gérée par Eric Leroux, déjà présent dans la commune depuis 1991et qui a souhaité créer une nouvelle pharmacie plus grande et plus moderne. Participation d’Artois Comm. pour un montant de 17 000 euros.

– EURL Turquet Stéphane, création d’un commerce d’alimentation sous la marque Proxi, à La Couture, suite à un licenciement économique de Filartois Douvrin. Obtention d’une participation globale de 5 500 euros.

 – Util Occaz, garage automobile à Sailly-Labourse, géré par Henri Pochet, mécanicien automobile de métier, 5 000 euros d’aide à l’investissement.