Le salon Techtextil 2011 profitableaux industriels français et belges

Publié dans l'édition Nord N. 8358 par

C’est une importante délégation eurorégionale
(30 entreprises) qui était présente du 24 au
26 Mai au salon Techtextil 2011 de Francfort, le
plus grand rendez-vous international dédié aux
textiles techniques.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Composée de 30 e n t r e p r i s e s , écoles d’ingénieurs et centres de recherche, la délégation était cette année portée par des partenaires de standing : la région Nord-Pas-de-Calais, CCI international, le pôle de compétitivité UP-tex, le Centre européen des textiles innovants (Ceti), le syndicat UIT Nord et Clubtex, le réseau des entreprises du secteur des textiles techniques du Nord- Pas-de-Calais (cf. La Gazette n°8342). Avec succès.

 Le bilan très positif des organisateurs du salon qui a réuni 1 561 exposants de 60 pays différents, avec une fréquentation en hausse (24 500 visiteurs contre 23 902 en 2009, et 107 nationalités représentées), a profité aussi à la délégation eurorégionale. “En plus de nombreux contacts très intéressants, nous avons eu des commandes ! Ce qui est devenu plutôt rare sur un salon”, explique Jean-François Bracq, secrétaire général de Clubtex. Autre phénomène nouveau, très appréciable aux yeux du responsable, et annonciateur d’un certain renouveau de l’industrie textile en Europe : “Nous avons rencontré aussi des fournisseurs, ce qui ne se faisait plus depuis la délocalisation de la production textile en Asie”, souligne-t-il, en ne cachant pas son enthousiasme. “Certains industriels ont même évoqué rêver maintenant de remonter enfin des usines textiles en Europe”, ajoutet- il encore. Mais la fragilité de la situation de certains membres du club modère d’emblée l’enthousiasme du responsable. “Si le début d’année a été bon, avril a marqué une baisse certaine et laisse la fin d’année incertaine.” Une prudence qui n’enlève rien à un optimisme lucide pour un avenir qui s’annonce visiblement meilleur pour les textiles techniques.