À Maroilles, Esquelbecq et Lewarde

Trois rencontres pour échangersur les enjeux énergie-climat

Publié dans l'édition Nord N. 8382 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Comment évaluer la per t inence des différentes solutions énergétiques dans un projet d’aménagement ou de construction ? Comment estimer le coût global du projet, que ce soit en termes d’impact environnemental, sociétal ou économique ? Ces thèmes sont plus que d’actualité dans les collectivités locales, d’où la volonté commune de l’Association des maires du Nord et de GRDF d’organiser, à destination des élus, DGS, DST du département du Nord ainsi que leurs collaborateurs, trois réunions de même contenu mais sur trois sites différents. “Dans un contexte où il y a de nombreux acteurs dans le domaine de l’énergie, c’est important d’expliquer aux élus le rôle de GRDF. Quand les maires ont un projet Anru ou d’écoquartier, nous pouvons les aider à réfléchir. D’ailleurs, nous disposons d’un bureau d’études d’une cinquantaine d’interlocuteurs pour renseigner les communes”, détaille Philippe Lobert, directeur Nord- Pas-de-Calais Picardie, pour poursuivre : “Avec l’Association des maires du Nord, on se rejoint sur les mêmes préoccupations. Notre but ? Diffuser un message sur les énergies et l’environnement.” C’est la première fois que les deux structures organisent ces réunions, une autre série est prévue l’année prochaine dans les communes du Pasde- Calais.

GRDF : état des lieux. Le Nord-Pas-de-Calais représente 10% de la consommation nationale de gaz naturel, soit 1 million de clients pour GRDF ; 563 communes sur 650 sont raccordées et sur le territoire national, moins de 10 000 communes le sont. Un chiffre surprenant mais compréhensible quand on décrypte le rôle de GRDF. Quel est son fonctionnement ? GRDF fait venir le gaz de pays étrangers (Norvège, Pays-Bas, Russie, Algérie, etc.), pour l’acheminer dans des canalisations à l’état gazeux. Le gaz est ensuite transporté par bateau sous forme liquide ; 60% du gaz français transite par les sites de Dunkerque et de Taisnières-sur-Hon, près de Bavay, deux grosses platesformes de GRDF. Quand une commune souhaite un raccordement, c’est GRDF qui prend en charge l’intégralité de l’investissement. GRDF doit ainsi prendre des risques en calculant si cet investissement est rentable… Ce qui n’est parfois pas le cas dans des communes isolées, faute d’habitants et donc de consommateurs. GRDF demeure cependant un partenaire indispensable aux communes pour leurs projets d’aménagement, avec qui il noue des partenariats sur le long terme (un contrat de concession est signé pour 25 ans minimum). Ces trois réunions seront l’occasion d’échanger et de s’informer sur le rôle de GRDF dans le fonctionnement des communes nordistes.