Crédit agricole Nord de France : devenir incontournable sur le marché des professionnels

Publié dans l'édition Nord N. 8480 par

Acteur incontournable et même référence sur le marché agricole régional dont il détient 80% de parts de marché et sur celui des particuliers à 33%, le Crédit agricole l’est un peu moins sur le marché des professionnels, où il affiche la volonté d’atteindre les 25%. Pour y parvenir, il peut s’appuyer sur l’efficacité de ses […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Thierry Accou.

Thierry Accou.

Acteur incontournable et même référence sur le marché agricole régional dont il détient 80% de parts de marché et sur celui des particuliers à 33%, le Crédit agricole l’est un peu moins sur le marché des professionnels, où il affiche la volonté d’atteindre les 25%. Pour y parvenir, il peut s’appuyer sur l’efficacité de ses 25 centres d’affaires avec, à leur tête, un directeur qui possède une spécialité soit agricole soit professionnelle selon leur implantation et un adjoint qui a la connotation inverse, chaque conseiller étant par ailleurs dédié à 100% à l’un ou l’autre de ces marchés. C’est notamment sur cette organisation, qu’elle est l’une des seules à avoir pu développer du fait de la densité de la population régionale, que la caisse régionale s’appuie pour développer sa dynamique professionnelle en complémentarité des nombreux partenariats d’accompagnement des créateurs signés notamment avec le salon Créer (lire par ailleurs l’entretien avec Jean-Luc Catherine, directeur général adjoint du Crédit agricole Nord de France). Avec succès, comme en témoigne sa première place enregistrée en 2010 en cofinancement des prêts d’honneur dans le cadre du programme “Je crée en Nord-Pas-de- Calais”, ou bien la deuxième place dans le financement à hauteur de 19% des avances remboursables en artisanat. Avec l’offre “Bienvenue aux créateurs”, le Crédit agricole Nord de France regroupe toutes les réponses qu’elle peut apporter aux créateurs. C’est le seul établissement à proposer la modulation des échéances de prêt de + ou – et jusqu’à 30%. Un plus différenciant appréciable, rappelle Thierry Accou, responsable de la relation partenariats pros depuis janvier 2011, “un poste qui traduit bien la volonté de la banque de faire vivre les conventions de partenariat et de développement”.