à l’initiative du club Gagnants

La région souhaite la bienvenue à ses nouveaux cadres

Publié dans l'édition Nord N. 8486 par

Pour la sixième année consécutive, le club Gagnants a organisé le 27 septembre sa soirée “Accueil Gagnants” au palais des Beaux-Arts de Lille. L’occasion pour les dirigeants d’entreprise et les cadres nouvellement arrivés dans la région de découvrir le Nord-Pas-de-Calais pour mieux s’y intégrer.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Pascal Boulanger, président du club Gagnants depuis mars 2006.

A l’origine du club, en 1985, constat est fait par les entrepreneurs que la métropole lilloise et la région Nord-Pas-de- Calais n’avaient pas une image telle qu’elle leur permettrait de recruter aisément des cadres, et de les conserver, avec le risque d’être un frein au développement si rien n’était fait pour travailler l’image et l’attractivité du territoire. Une dynamique s’est alors mise en route qui perdure toujours et s’amplifie même, le club qui compte aujourd’hui 72 membres, se développant notamment sur le littoral avec un club d’une vingtaine de membres à Boulogne-sur-Mer.

Une boîte à idées”. Si la rénovation de la Vieille- Bourse est toujours revendiquée comme emblématique de l’action du club, il a aussi “sorti” l’idée du Comité Grand-Lille qui a généré luimême la candidature pour l’attribution à Lille des Jeux olympiques d’été de 2004, Lille 2004 Capitale européenne de la Culture, Lille 3000… “Le club Gagnants se veut une boîte à idées, un brainstorming, un poil à gratter, un agitateur d’idées : tous ces mots nous conviennent”, explique Pascal Boulanger qui a pris la présidence du club en mars 2006, toujours dans le but de donner à cette région la belle image qu’elle mérite.
Si longtemps l’action du club a été très métropolitaine, celuici est, depuis 2009, implanté à Boulogne-sur-Mer où, sur la thématique de la mer, il développe notamment l’idée d’un “Ofni, objet flottant non identifié, qui assurerait la promotion du littoral et de ses ports. L’idée a été proposée à des écoles navales et d’architecture, quatre projets en sont sortis. L’idée poursuit son chemin”. Un troisième club Gagnants est en créationdéveloppement sur Maubeuge et un quatrième pourrait voir le jour dans l’Artois.
Au niveau métropolitain, la réflexion que le club a initiée et promue sur la faisabilité des navettes fluviales avec le concours de Voies navigables de France, du Port de Lille, de la Soreli, de LMCU et de Transpole, a été positive et sa concrétisation ne devrait plus tarder avec une mise à flots entre la citadelle Vauban et le quartier EuraTechnologies. “Nous avons montré que c’était jouable et faisable. Mais ce n’est plus notre bébé.” Il appartient désormais à LMCU et à Transpole de l’accoucher…
Le travail de réflexion du club est organisé en commissions. Au nombre de cinq, elles oeuvrent toutes à la promotion de la région, sur des thématiques très variées et avec des contraintes temporelles de concrétisation très larges.
Des commissions très actives. Initiée il y a trois ans, la commission Ecoles a pour finalité de faire découvrir la région aux futurs cadres que sont les étudiants de l’enseignement supérieur présents dans la région, que ce soit pour les inciter à rester dans la région ou pour qu’ils en deviennent les ambassadeurs à leur départ. Une douzaine d’écoles ont accepté d’ouvrir cette année leurs portes à deux chefs d’entreprise membres du club pour faire découvrir la région et ses entreprises : “Trop peu sont capables de citer cinq entreprises de la région !”
De toutes les idées émises dans le cadre du rapport Attali “pour la libération de la croissance française” remis en janvier 2008, le club Gagnants a retenu celle qui invite à créer dix Ecopolis, villes et quartiers d’au moins 50 000 habitants, intégrant technologies vertes et technologies de communication. Si la commission “EcopoLille ville du futur” a établi un dossier complet qui montre la faisabilité d’une Ecopolis dans la région, reste à convaincre des élus qui craignent la concurrence avec leur propre ville… “Mais la ville nouvelle de Villeneuved’Ascq n’a pas vidé Lille”, appelle Pascal Boulanger, fort du soutien de la Fédération des promoteurs, prête à s’investir. Un site est même suggéré dans le secteur Attiches-Phalempin- Martinsart. “Nous aimerions convaincre les élus du bienfondé de cette idée pour le développement économique régional.” Ce qui n’est pas acquis !
Pour sa première intervention, la commission “Graine de Gagnants” a réuni fin juin 2012, à l’Imaginarium de Tourcoing, en partenariat avec la Mission Locale de cette ville, une trentaine de jeunes venus écouter le témoignage de chefs d’entreprise sur les réalités de l’entrepreneuriat et de la création d’entreprise – davantage sur le mode passion que sur le mode business plan – “pour leur prouver que le montage d’un projet dépend avant tout du talent, du courage et de l’envie, plutôt que d’un diplôme ou d’une aide de l’Etat”. De nouvelles rencontres sont prévues, qui pourraient déboucher par un accompagnement des membres du club si les intentions de création devaient se concrétiser.
Autre réflexion qui s’inscrit dans la durée (elle a démarré en 2008), celle de la commission “Coup de coeur” qui travaille sur la première image que le Nord délivre, l’embellissement des voies d’accès à la Métropole, notamment ferroviaires. Si l’intention est évidente, elle se heurte à la multiplicité des interlocuteurs, aux problèmes techniques, aux contraintes de sécurité… Ce projet “Lille avant gare”, en recherche de partenaires, présente l’avantage d’un concept déclinable à d’autres accès de villes. Avis à celles qui souhaitent donner une bonne impression dès avant l’arrivée en gare.
La soirée d’intégration des cadres et de leurs familles nouvellement arrivés dans la région est à coup sûr l’action emblématique du club Gagnants via sa commission “Accueil des cadres” : cinq éditions déjà pour une soirée d’intégration exceptionnelle. Cette soirée de prestige qui réunit quelque 500 personnes au palais des Beaux-Arts de Lille, sur un potentiel de 3 500 mouvements de cadres chaque année, permet de découvrir “l’aspect chaleureux et accueillant de la région”. Au-delà de la visite commentée d’oeuvres majeures du musée et de l’exposition “Babel” organisée en début de manifestation, cette soirée permet l’échange et la prise en contact entre participants, favorisée par un “Gagnants dating”, espace dédié et animé par le groupe AG2R La Mondiale.