Patrimoine mondial de l’Unesco

Le Bassin minier à découvrir dans un guide

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8495 par

Avec 124 pages accompagnées d’une carte des sites remarquables de la région, le premier guide édité depuis l’annonce du classement du Bassin minier vient de paraître. Il est disponible gratuitement dans les offices de tourisme du Bassin minier, mais aussi dans les principaux musées et sites touristiques.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le guide «100 sites de découverte du patrimoine minier» est disponible dans les offices de tourisme, les musées et sites touristiques, mais aussi dans les ADRT (Agences de développement et de réservation touristiques), auprès de Nord tourisme et Pas-de-Calais tourisme.

Le 30 juin dernier à Saint-Pétersbourg, le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais obtenait la plus haute des distinctions en étant désormais classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Qui plus est, l’organisation mondiale a pour la première fois distingué un territoire industriel de 120 kilomètres de long et d’une superficie de 4 000 hectares dans la catégorie « Paysage culturel évolutif vivant ».
Edité à 15 000 exemplaires, le guide «100 sites de découverte du patrimoine minier» se targue de faire découvrir les richesses insoupçonnées du territoire ainsi que son histoire si particulière.
Issue d’un partenariat entre la Mission Bassin minier Nord-Pas-de-Calais, l’association Bassin minier uni et l’ensemble des acteurs du tourisme du territoire, ce livret de 124 pages, rédigé en français et en anglais, est le fruit d’un travail collectif ayant pour but de doter le territoire nouvellement classé d’un outil de présentation commun.

100 sites emblématiques. Si c’est la richesse et la diversité des paysages du Bassin minier qui ont été classées au patrimoine mondial, 100 sites emblématiques (bâti et néo-naturel) ont été sélectionnés sur les 353 éléments que compte le périmètre inscrit. Ils sont décrits dans la première partie de ce guide particulièrement agréable à consulter.

La deuxième moitié de l’ouvrage est consacrée aux informations touristiques. Elles complètent l’offre de sites à visiter et renvoient aux outils d’information et de promotion propres à chaque acteur touristique, afin de permettre au visiteur d’explorer chaque facette de ce territoire baptisé par les auteurs du guide «notre diamant noir».
La carte qui accompagne ce guide se décompose en deux parties. La première donne des informations sur l’épopée charbonnière qui a démarré en 1720 avec la découverte du charbon à Fresnes-sur-Escaut, pour se terminer avec l’extraction de la dernière gaillette à la fosse du 9-9 bis d’Oignies. Elle propose également des informations d’ordre général sur le contexte géologique et géographique, le système minier ou encore les héritages techniques, culturels, paysagers et sociaux.
La partie cartographique indique de manière précise les 100 points remarquables à découvrir, tout en proposant des focus sur la fosse d’Arenberg à Wallers, la fosse Delloye à Lewarde, celle du 9-9 bis d’Oignies, et enfin la fosse du 11/19 de Loos-en-Gohelle. A l’aide de petits pictogrammes, le visiteur pourra aisément planifier sa visite sur le territoire qui s’étend de Condé-sur-l’Escaut à Enquin-les-Mines.