Actualité économique belge

De l’autre côté de la frontière

Publié dans l'édition Nord N. 8510 par

La rémunération nette des Belges au plus bas en Europe Pour un même revenu brut, le salaire net des Belges figure parmi les plus petits du continent européen en 2011. Cependant les allocations familiales se montrent plus généreuses. Le coût de la vie et du logement sont également moins forts. C’est ce que note une […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La rémunération nette des Belges au plus bas en Europe

Pour un même revenu brut, le salaire net des Belges figure parmi les plus petits du continent européen en 2011. Cependant les allocations familiales se montrent plus généreuses. Le coût de la vie et du logement sont également moins forts. C’est ce que note une enquête du cabinet d’audit Deloitte, rapportée par L’Echo. Un Belge marié à un conjoint sans emploi avec deux enfants à charge ne gagne que 32 365 euros sur une rémunération brute annuelle de 50 000 euros. Dans ces conditions, un Français perçoit plus de 37 361 euros net, contre 47 764 euros pour un Suisse.

 

Le salaire mensuel moyen se chiffre à 3 103 euros brut en Belgique

En 2010, le revenu mensuel brut moyen d’un employé belge à temps plein s’élevait à 3 103 euros. Deux travailleurs sur trois gagnaient cependant un salaire inférieur, indique une étude publiée par le SPF économie. Le groupe le plus important en Belgique (51% des gens) perçoit entre 2 000 et 3 000 euros par mois. Les titulaires d’un baccalauréat ont environ 8% d’avantages en plus par rapport à la moyenne nationale. L’industrie pétrochimique affiche les meilleures rémunérations (4 736 euros).

 

Notre voisin peine à mettre ses immigrés sur le marché de l’emploi

Chez les Belges, la moitié de la population d’origine étrangère ne travaille pas, d’après des informations relayées par De Standaard. Le taux d’emploi des résidents voisins nés hors de l’Union européenne atteignait 45,8% en 2011. Aucun autre pays européen n’a des chiffres aussi élevés. La discrimination professionnelle joue vraisemblablement un rôle dans ces problématiques. Les immigrants sont systématiquement sous-représentés dans les fonctions publiques et l’enseignement.

 

Le secteur privé belge a perdu 18 800 postes en neuf mois

En Belgique, l’ensemble des activités économiques du privé a vu disparaître 18 800 emplois pendant les neuf premiers mois de l’année. Cela dit, les jobs subsidiés créés ont permis de limiter la perte totale à 11 600, remarque Philippe Ledent d’ING dans le journal De Tijd. Les secteurs belges du commerce, du transport et de l’Horeca (hôtels, restaurants et cafés) ont été les plus touchés, avec une suppression cumulée de 8 100 postes (dont 2 778 pour l’Horeca).

 

Le voisin Electrabel baisse ses tarifs

Chez les Belges, Electrabel a annoncé récemment une réduction de ses tarifs au 1er janvier prochain. Les coûts baisseront jusqu’à 10% pour l’électricité et 16% pour le gaz, en fonction des contrats. C’est ce qu’a déclaré au cours d’une conférence de presse la directrice générale du groupe, Sophie Dutordoir. Les baisses promises s’appliqueront automatiquement à tous les clients de la société. Elles devraient permettre d’alléger les factures de nos voisins, dans une fourchette allant de 200 à 400 euros.

 

L’électricité wallonne plus chère

En Wallonie, la note électrique des ménages va augmenter de près de 60 euros à partir de 2013. La raison ? Les « certificats verts » sont trop abondants. Le gestionnaire du réseau Elia doit les acheter à un prix supérieur au marché, selon Le Soir et La Libre Belgique. C’est la deuxième fois en quelques mois que l’entreprise répercute sur les consommateurs et les PME la forte hausse du coût du rachat de l’étiquette écologique. En moins de dix ans, cette surcharge annuelle a été multipliée par plus de dix.

 

Belfius souhaite vendre une partie de sa collection d’art

De l’autre côté de la frontière, la banque Belfius envisage de se séparer de sa collection d’art. Cette décision intervient dans le cadre d’une restructuration, rapportent les quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen. Ainsi, 4 500 œuvres sont concernées, dont certaines réalisées de la main de grands peintres comme Rubens, Bruegel ou Magritte. La valeur de la plus importante collection privée du territoire belge avoisinerait les 200 millions d’euros, estime l’historien d’art Jan Hoet.

 

230 emplois menacés pour le Belge Photo Hall

Photo Hall basée à Wetteren a révélé dernièrement dans un communiqué sa faillite. «La société n’a ni les moyens nécessaires ni les crédits pour s’acquitter de ses engagements exigibles», explique la direction de l’entreprise. Si le dépôt de bilan est confirmé par le tribunal de commerce de Bruxelles, 230 travailleurs perdront leur poste. Le 28 novembre 2012, 66 emplois avaient toutefois été sauvés dans une trentaine de magasins Photo Hall en Belgique, grâce à cinq repreneurs.